Partagez|

[Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Invité



MessageSujet: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Sam 15 Déc - 21:48

Les galeries Lafayettes était illuminés et noires de mondes. On était 10 jours avant Noël et les parents montraient à leurs enfants les traditionnelles vitrines de noël, Caroline était parmi ces parents. Son fils tenait ses deux parents par la main et regardait les vitrines avec émerveillement, il adorait cela depuis qu'il était tout petit. Caroline souriait de toutes ses dents, profitant au maximum de ses deux hommes. La vie semblait être revenue chez l'agent de la DGSE, elle n'était plus cette quasi machine à tuer mais belle et bien une maman et une femme comme les autres. Pourtant quelque chose vint troubler la joie de ce moment familial.
Un homme la bouscula, il s'excusa et partit rapidement. Elle ne serait douté de rien si le soir même elle n'avait pas retrouvé dans sa poche un billet avec la date du lendemain, un horaire et le sceau de la section fantôme. Elle ne dit rien, elle n'était même pas surpris, c'était un coup typique du Colonel.

Le lendemain...

Quand Caroline rentra dans la pièce un homme âgé d'une soixantaine d'années attendait déjà dans la pièce. Elle le salua en se présentant par son nom de code, procédure habituelle des membres de la section fantôme. Même face à des personnes de la maison, les « fantômes », comme on n'avait fini par les surnommer, ne devait pas révéler leur nom, simple question de sécurité. Caroline se servit un mug de café et but tranquillement. Un homme rentra dans la pièce, il se présenta comme « Monsieur ».
*encore un intermédiaire du Colonel* pensa Caroline

Elle était habituée à ce fonctionnement nébuleux, quasiment similaire à celui d'une mafia ou d'un réseau terroriste. La section illégal avait poussé au maximum une tendance déjà présente au sein du reste de la DGSE. L'organisation devait bien être le seul endroit où il n'y avait ni cafétéria ni machine à café, pour éviter de trop parler sur son boulot. La section illégal poussait le système encore plus loin, tous les agents ne se connaissaient que par leur nom de code et n'avait à proprement parler aucun bureau. Il enclencha un projecteur et commença le briefing :
- 6 mois plus tôt, notre antenne à Tripoli a été anéanti par de mystérieux assaillants. Nos agents sont parvenus à remonter la filière jusqu'à un certain Janus. Son rôle n'est pas encore clairement défini mais il est certain qu'il y est lié. Demain soir, il y a une réception au musée d'art et d'Histoire de Genève en Suisse. Nous savons qu'il y sera pour affaire et c'est là que vous entrez en scène. Vous serez Rebecca et Jorge Soledad, couple ayant fait sa fortune durant les guerres civiles colombienne en vendant des armes et de la drogue. Votre mission sera de l'arrêter et de l'amener à l'antenne suisse où il sera discrètement extradé pour interrogatoire. Vous prenez l'avion ce soir pour Genève, on vous a réservé une chambre dans un des hôtels les plus luxueux de la ville. Voici vos biographies et vos billets d'avion. Je vous laisse maintenant, bonne chance.

Et « Monsieur » quitta la salle rapidement suivi par les deux agents. Ils ne se retrouvèrent que dans l'avion. Chacun avait mémorisé sa biographie, Caroline commanda un coca et après avoir bu une gorgée dit en souriant :
- Je dois avouer que je suis rassurée, dans le genre trafiquant j'aurais pu me marier avec pire...
Revenir en haut Aller en bas


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 55
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Dim 16 Déc - 8:25

Mathis regardait cette femme. Elle était magnifique. Elle devait avoir environ 35 ans. Malgré sa rousseur, elle était très séduisante. Pour Mathis elle faisait penser à une de ses maîtresses qui habite sur Paris, du nom de Sophie. Mais contrairement à elle, cette femme avait l'air bien plus hostile et bien plus froide, malgré le fait qu'elle affichait une mine ravie. Mathis vit qu'elle buvait un coca, un peu étrange pour des riches truands.
- Salut Rebecca.
Ce prénom le fit sourire, il avait connu une Rebecca à Milan, mais elle était bien moins jolie que la femme qu'il avait en face de lui. Les Rousses avait toujours intriguer Mathis. Elle n'était pas du deuxième bureau.... pensa Mathis.
Le serveur s'approcha de Mathis et lui demanda ce qu'il voulait boire
- Un Manhattan s'il vous plait, avec une plus grosse dose de Whisky.
- Bien monsieur
"Rebecca" le regardait, mais impossible de savoir ce qu'elle pensait.
- Vous voulez quelque chose pour accompagnez votre Coca ?
Le Serveur revint au moment ou il termina sa question. Il prit son Manhattan et en but une gorgée. Le mélange entre le Whisky et le Martini fit frissonner Mathis. Et la femme en face de lui ne risquait rien d'arranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


Invité
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Invité



MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Jeu 20 Déc - 21:13

Caroline refusa poliment, préférant garder la tête froide et clair pour le moment. Elle buvait peu d'alcool pendant les missions, juste le strict nécessaire pour se relaxer et évacuer la tension à certains moments. Souvent après avoir tué un verre d'alcool vous remet les idées en place, avant ca vous galvanise et c'est jamais bon. Les réjouissances c'était une fois le boulot fini, pas avant. Elle se reposa dans son siège et regarda son "mari" avec ce petit sourire amusé, elle but une gorgée de son soda et commença à parler.

- Alors comme ça vous m'avez séduite quand j'étais à l'université dans un programme d'échanges ? Quel homme...

Le but était clair, vérifier que chacun connaissait bien son rôle afin de ne pas cafouiller et être incohérent devant la cible. Il n'avait aps le droit à l'erreur, une erreur signifiait la mort et Caroline ne se sentait pas prête à mourir pour le moment. Elle avait une raison de vivre et trouvait encore le cercueil un poil trop serrée pour elle. La nécessité de ce genre de test n'était donc plus à prouver, il fallait connaitre la vie de l'autre sur le bout des doigts pour éviter de se réveler. Des fois il suffisait d'un rien, une petite remarque, un regard étonné et la cible avait des doutes, en général ça annonçait le début des emmerdes.
Elle regarda René, considérant que mine de rien c'était encore un bel homme. En trafiquant devenu milliardaire à cause de la came et des armes il était convaincant, en accord avec sa biographie. Elle trouvait étonnant de lui adjoindre un agent classique pour une mission, c'était rare. D'habitude la section fantôme fait ses missions dans son coin sans aucun lien avec le reste de l'agence. Si la plupart connaissait l'existence de la section, presque personne n'avait rencontré un de ses membres. Elle songea qu'il devait y avoir une raison de "protection", si les choses tournait mal c'était à Caroline de s'assurer que les deux s'en sortent indemnes. Sans doute comptait-ils sur le professionnalisme du fantôme pour une mission aussi délicate.
Revenir en haut Aller en bas


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 55
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Jeu 20 Déc - 22:17

- Alors comme ça vous m'avez séduite quand j'étais à l'université dans un programme d'échanges ? Quel homme...
Cette réplique plut à Mathis. C'était une drôle de façon de confirmer leurs versions des choses se disait Mathis. Mais il n'aimait pas quand tout était écrit, il aimait qu'il y ai un peu de mystère et de surprise dans une mission. Il avait quand même lu sa biographie entre deux verre dans le bar de son TGV Milan-Genève. L’improvisation était le fort de Mathis. Dans toutes les missions ou il devait réfléchir et agir vite, il réussissait haut la main. Sauf que d'habitude il était seul. Cette femme n'était peut être pas comme lui. Mais dans un sens c'était une bonne chose, ils avaient chacun leurs défaut et leurs qualités. Elle était une femme d'action qui avait le sang chaud, Mathis était quelqu'un de tranquille qui aimait discuter plutôt que tuer. Il tuait assez rarement, et quand il le faisait c'était avec classe.
- J'avais envie de vous séduire déjà bien avant, mais j'ai attendu le bon moment. Et j'ai bien fait, grâce à ça nous avons put nous construire notre petite vie en Amérique du Sud.
Ça amusait Mathis. Il but une gorgée de plus et son verre fut vide. Il en recommanda un autre. Il regarda cette femme. Il ne savait rien d'elle, sauf qu'elle s'appelait dans la réalité Caroline, il ne savait même pas son nom de famille. Mais elle ne recevait pas les ordres de Lambert contrairement à Mathis vu qu'elle faisait partie de la section spéciale.
- Vous voulez manger quoi ? Si je me rappelle bien vous aimez beaucoup la côte de bœuf ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


Invité
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Invité



MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Mar 29 Jan - 21:53

Caroline sourit, amusé. Assurément ils devaient faire un beau couple tous les deux, un gentil couple ayant fait fortune en vendant la mort, ça a toujours été un business lucratif la mort...le seul domaine où la demande est constante (avec le sexe). Elle acquiesça en silence à la question de Mathis, au moins c'était un point commun qu'elle avait avec son personnage.
Durant le vol ils révisèrent ainsi leurs biographie respective, se posant des questions sur chaque aspect de leur vie.
L'avion atterrit, Caroline laissa son « mari » demander les clés de la voiture réservée pour eux. Une magnifique voiture de luxe conforme à leur supposé train de vie, ironiquement son frère avait un temps pensé à s'acheter la même. Sa mort avait mis un terme son projet, comme beaucoup d'autre chose d'ailleurs. Pour arrêter de penser à cela elle s'alluma une cigarette et sortit l'enveloppe sous son siège. Il y avait dedans le nom de l'hôtel et une réservation au nom de Jorge Soledad.

L'hôtel était sûrement un des plus luxueux de la ville et leur chambre absolument magnifique avec des dorures, des draps de soie et tout ce qui va avec. Quelques années plus tôt cela lui aurait sans doute beaucoup plus, maintenant elle regardait tout ça avec une froideur teintée de dégoût, trop d'opulence tue l'opulence. Ils n'eurent toutefois pas le temps de profiter de la chambre, la soirée commençait dans peu de temps et ils devaient se préparer. Caroline réquisitionna une des salles de bains pour prendre sa douche et se préparer. Elle ne réapparut que 20 minutes plus tard, maquillée, coiffée et vêtu d'une robe de soirée asymétrique verte qui laissait aussi apparaître une de ses jambes, elle avait complétée la tenue par de jolies chaussures à talons vertes. Elle était rayonnante, lumineuse, une vraie femme fatale et René put alors voir la Caroline d'avant la mort de ses parents. Celle qui était destinée à succéder à son père à la tête de l'entreprise. Le petit sac à mains contenait des oreillettes et un pistolet Kel-Tec PF-9, compact et facile à ranger et à dissimuler.

- De quoi ai-je l'air mon chéri ? demanda t-elle avec un sourire amusé

(J'accélère un peu pour qu'Alec puisse rejoindre la fête^^)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Invité



MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Mer 30 Jan - 20:20

Alec devait absolument se rendre à Genève pour y déposer une bombe qu’il actionnera tard dans la soirée. Il ne fallait pas qu’il se fasse repérer ou la mission risquerait d’échouer. Il devait impérativement attendre la nuit pour faire son larcin. Heureusement, c’était un homme très rusé et menteur. Il avait le don de tromper son monde et plus particulièrement, des agents secrets, tels que James Bond entre autre, mais aussi les agents de la DGSE. En effet, il avait été averti par son boss la veille, que certains de ces agents allaient probablement se trouver à cette soirée. Alec devait être très prudent dans ce qu’il faisait. Il était habillé d’un magnifique costume noir. Alec se rendit de ce pas à cette soirée et attendit les autres personnes qui devaient arriver.

Alec ne savait pas du tout qui était les agents de la DGSE car son boss, ne lui avait rien dit concernant leurs identités. Alors, il resta très méfiant. En fait, cette soirée c’était tout simplement, une réception dans un musée d’Arts et d’Histoire de Genève. Super.. Il détestait ce genre d’endroit, mais il n’avait pas trop le choix. Alec se dirigea donc vers ce musée et salua plusieurs personnes, notamment des anciens agents du MI6 avec qui il travaillait quand il était encore dans cette agence. Le temps lui parut long, très long même... Dans son costume était dissimulé, un couteau et un revolver. Alec était quelqu’un de très méfiant et dangereux. C’est pour cette raison qu’il porte toujours des armes sur lui.
Revenir en haut Aller en bas


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 55
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan) Lun 25 Fév - 20:48

- De quoi ai-je l'air mon chéri ? demanda t-elle avec un sourire amusé
- Vous êtes sublime, les femmes sont de plus en plus belles dans notre profession, il devient difficile de se concentrer sur notre travail.

Mathis la trouvait irrésistible, une femme parfaite, il l'aurait épousé sans discuter s'il n'y avait pas eu Shirley... Mais il n'était pas contre le fait d'avoir des relations purement physiques avec cette femme.

- Maintenant revoyons ce que l'ont sait de ce JANUS pour essayer de trouver à quoi peut-il bien ressembler. La soirée commence dans moins d'une heure, il faut se tenir prêt Caroline, ou devrais-je dire Rebecca.

Mathis lui lança un sourire très franc et amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


Contenu sponsorisé
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: [Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan)

Revenir en haut Aller en bas

[Musée d'art et d'Histoire de Genève] Jeux de dupes... (René Mathis, Alec Trevelyan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Musée d' Histoire Naturelle à N.Y.
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: Suisse-