Partagez|

Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Ernst Stavro Blofeld
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Inconnue
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE] Sam 11 Jan - 13:31


Piz Gloria, Suisse


Il faisait froid cet après-midi là, tout en haut de la demeure du Comte de Bleuchamp. Cette installation surplombant les montagnes et côtoient les nuages se tenait fermement au sommet d'un des monts comme de la roche. Comme si l'installation avait toujours été là depuis la nuit des temps. Deux hommes chaudement vêtus attendaient devant la piste atterrissage du Piz Gloria. L'un était plutôt mince, il avait des cheveux noirs et tenait une cigarette à son bec. L'autre n'était pas maigre, mais disons qu'il avait une bonne alimentation. L'homme à la cigarette était Tov Kronsteen (n°6), et l'autre le Comte Baltazar de Bleuchamp (n°13) accueillant le temps d'une réunion plusieurs invités spéciaux. Ces deux hommes ne sont pas ici par hasard, le chef de l'organisation SPECTRE a décidé de rassembler tout le monde ici pour une réunion à l'ancienne. Ce qui paraît anormal connaissant le n°1. Pourquoi prendre un si gros risque en rassemblant tout les membres du Haut Conseil dans le même endroit. Ce serait une occasion idéale pour les autorités de n'importe quelle nation d'arrêter tout les membres important du SPECTRE. 

Les deux complices s'échangèrent alors quelques paroles avant de voir au loin le premier invité arriver sur les lieux. Un hélicoptère atterrit sur la grande plateforme ronde, laissant sortir du véhicule le prestigieux Dr. Julius No (n°2). Il n'aimait pas le climat glacial qui règne ici, l'homme habitué à des températures tropicales en Jamaïque avait de quoi faire la grimace. Le docteur salua Kronsteen et le Comte en leur serrant la main, Baltazar proposa au docteur de se retirer à l'intérieur de l’installation (au chaud) en attendant les autres. Les deux camarades laissèrent alors Kronsteen seul, il allait devoir accueillir le reste des invités lui même. Malgré tout le mépris que Tov a pour les membres 

Un téléphérique allait bientôt arriver, plusieurs invités doivent s'y trouver sans doute. A l'intérieur de cet engin montant jusqu'au Piz Gloria se trouvait le Dr. Parker Eversman (n°7), le Major Igor Govoretski (n°9) et le trafiquant de drogue Benedito Otto Vinheiro (n°11). Les trois hommes étaient bien entendu escorté par quatre hommes de mains armés, il ne fallait prendre aucun risque. Le scientifique était assez discret et essayait de se réchauffer le plus, il avait à sa main droite (n'ayant qu'un seul bras) un mouchoir avec lequel il ne cessait de se moucher. Pour Igor, il ne parlait pas, son visage n'exprimait aucun sentiment. Il était habitué à pire température par le passé, en terre soviétique. Celui-ci pensait à cette réunion comme une occasion rêvée de proposer au n°1 une alliance plus approfondie et généreux au niveau financier ainsi que logistique entre le NSG et le SPECTRE. Le Major a toujours combattu la fédération de Russie et a toujours resté fidèle à l'ancienne URSS. Le combat de Igor est le même que l'organisation du Nouvel Etat Soviétique. Il reste plus qu'à convaincre maintenant le n°1 pour qu'une alliance plus importante soit mise en place et que le SPECTRE fournisse un soutien plus intense au dirigeant du NSG. Concernant le mexicain, il n'arrêtait pas de faire des mauvaise blagues aux gardes du corps. Il avait toujours l'humeur à la fête celui-là...

Le téléphérique arriva alors à destination, les gardes sortirent puis les invités du Comte. Les trois membre du Haut Conseil marchèrent jusqu'à Kronsteen pour le saluer. (Même si la plupart des membres de cette organisation aimerait énormément voir Kronsteen mort à l'heure qu'il est...)
KRONSTEEN - Bonjour messieurs, j'espère que vous avez fait bon voyage. Le Comte est à l'intérieur en la compagnie du Dr. No, vous pouvez les rejoindre, mais si cela vous fait plaisir vous pouvez toute fois rester à mes côtés attendre les autres membres non-présent pour le moment. J'en serais ravi...

La touche d'ironie de Kronsteen se fit remarquer par les trois hommes. Tov a toujours été un homme courtois et poli, mais il cache derrière ce masque une crapule prêt à tuer chacun de ses alliés parce qu'il ne les aime pas... Otto et le Dr. Eversman ne restèrent pas avec le n°6, contrairement au russe. Celui-ci préférait sentir le vent glacial soufflant au lieu de la chaleur sortant de quelques radiateurs... Le froid lui rappelle sa jeunesse, en Russie... en URSS... 

Il manque encore plusieurs membres du Haut-Conseil avant de pouvoir débuter les choses sérieuses. Tov était prêt à parier que l'écologiste Dominic Greene (n°3) viendrait ici en compagnie du capitaliste Maximilian Lane (n°Cool. Kronsteen ne pouvait pas voir ces deux crapules de la finance, prêt à les trahir à n'importe quel moment ! Et concernant ce point de vue, le Major Igor était totalement en accord avec le joueur d'échec. De tout les membres du SPECTRE, Igor devait être le seul qu'apprécie modestement Kronsteen. 

Entre ceux qui sont content de se revoir et ceux qui ne le sont pas, tout le monde se pose une question... Pourquoi le n°1 a exigé cette réunion d'urgence ici au Piz Gloria ? Pourquoi n'avoir pas fait comme d'habitude en faisant la réunion du SPECTRE par l'intermédiaire du Réseau SPECTRE ? Est-ce au vu des derniers événements que le n°1 a souhaité voir tout le monde ? Le n°1 savait pourquoi lui se rassemblait est primordial pour la survie de l'organisation...

[A mon camarade Dominic de répondre maintenant, l'on doit l'affiche à notre merveilleux René Mathis qu je remercie encore à l'occasion Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 48
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE] Dim 26 Jan - 17:04


Averti de l'imminence de la réunion, Greene avait prit un jet spécial au frais de l'organisation pour une fois, plutôt qu'un billet d'avion au guichet payé en ligne (jeu de mot idiot, passons).

Première réunion totale du conseil pour lui ! C'était l'occasion de transcender l'image de petit nouveau. Par la suite, il serait sans doute plus aisé de tracer sa route dans l'organisation. Mais en même temps qu'une forte excitation, il ressentait une inquiétude marquée, aiguë : qui sait si ce pourrait être un moyen de le tester, de juger s'il était indésirable ? Le Numéro 1 avait fait appel à lui il y avait peu, c'était une preuve de confiance, mais de lui on savait si peu, en dehors de son absence inégalée de scrupule... que durant tout le trajet Dominic était plutôt nerveux à l'idée de ce qui viendrait.

Le voilà en Suisse, amené cette fois par un chauffeur au milieu des montagnes. Greene aimait les écrans et les chiffres, mais aussi assez les paysages pour se réjouir un peu de ce mont moitié rocheux encore enneigé, partiellement primitif. On allait arriver dans une demeure de nobliau à l'ancienne, ce qui attirait peu sa curiosité cette fois, et l'agaçait même un peu : les vieux aristocrates démodés fatiguaient Greene, lui qui était de la bourgeoisie libérale hissée par le talent et le travail, inverse de ces oisifs hissés par l'héritage, cultivant leurs titres honorifiques comme une preuve qu'ils se pensent supérieurs à autrui. Mais l'homme qui gagne en ce monde est le plus malin, c'est la tragique mais belle égalité du libéralisme selon Greene.

Il arriva à l'entrée de la demeure, où le vieux russe Igor seul était, haletant des nuages de fumée en dégustant un cigare (un ustensile que Greene n'avait jamais supporté, il commençait d'ailleurs déjà une cigarette). L'homme l'accueillit avec un accent courtois et ils se serrèrent la main. Le français avait eu peu de mois plus tôt un entretien au nom du SPECTRE à un russe rétrograde dont la dureté et la sécheresse recouvrant une grande classe le lui rappelait inévitablement. Il commençait à s'habituer à ces personnes pittoresques. Ils entrèrent quelques minutes plus tard tout deux. Quelques sièges dans la salle d'attente, un peu de whisky en flasque et quelques bières en distributeur, c'était tout ce qui les accompagnait avec les crépitements de l'impressionnante cheminée aménagée au bout du hall.
Et là une mauvaise surprise, Tov Kronsteen pour l'accueillir !
Pourquoi avoir choisit ce dernier pour cette fonction constante ? Il n'y avait pas plus sournois, hermétique, et désintéressé, voir méprisant, que ce membre dans le SPECTRE. Une véritable épine dans le pied de l'organisation.

En voyant son sourire froid, Dominic fut prit de colère et lui serrer la main fut si répugnant qu'il fut tenté de l'écraser entre ses phalanges. Le sourire froid du joueur d'échec semblait le narguer.

" Content de vous voir Tov, j'espère que vous ne commettez pas d'imprudences ces temps ci, être du SPECTRE, c'est éminemment dangereux. "

Greene savait manier lui aussi la perversité de sa bouche, mais de façon presque théatrale. Derrière son messag ambigu, Kronsteen n'éviterait pas de comprendre le sous-entendu. Mais il ne pouvait rien contre lui, Greene se conduisait à la lettre de ce qu'on lui demandait et ses missions avaient été accomplies sans faille.

Lorsque Lane arriva, il fut ravi de voir Greene déjà présent et s'empressa de venir vers lui. Les rois du capital sont souvent seuls, les autres les voient comme des matheux prisonniers reniant le besoin de temps libre de l'homme et amassant leur argent sans le dépenser. Ils sont loins de la vérité, de voir leur extravagance dépassant l'imagination ! De plus discuter de chiffres est une passion ente les financiers où eux seuls se comprennent : pour cela que Greene et Lane étaient très complices, ils pouvaient discuter des heures, ravis chacun de la source d'entente qu'était l'autre. Greene l'invita près de la cheminée pour discuter seuls comme des petits conspirateurs :

- " Ce foutu Kronsteen, je me fiche s'il m'entend le dire, mais il prend de haut tout le monde... Il pense que parce qu'il fait partie des pionniers il est au dessus de nous, mais le règlement nous place comme tous égaux, et cet hypocrite le sait. Il joue au chouchou de l'instituteur pour se faire passer pour un privilégié, mais là dedans il agace les autres et amoindrit la cohésion qui nous est essentielle. "

- " Je vois... " répondit Lane, un peu géné par ce déploiement de véhémence. " Je ne m'en préoccupe pas trop, j'essaie de rester loin des ennuis qu'il provoque, il y a mieux à faire... Mais vous n'avez peut être pas tort. "
- " Je n'ai pas tort, justement. Il scinde le groupe en deux, ses partisans et ses rivaux. On dirait une classe de collégiens puérils. Où est la conscience professionnelle ? J'espère pouvoir trouver une occasion impossible d'évoquer ce problème devant notre maitre à tous. "


Ils étaient lancés dans un dialogue sur les autres. On parla notamment des autres qui à leur différence avaient presque tous du sang "réel" sur les mains. Par exemple Benedito Vinhero était probablement un des acteurs principaux du cartel mexicain, il avait directement causé des morts, parfois gratuites, d'autant plus à travers la guerre des barons de la drogue qui avait fait des milliers de morts au Mexique ces dernières années.

- " Tandis que nous... " rit Maximilen Lane " nous ne saignons que l'argent, au pire ".
- " Oui. Même si on nous accuse d'être l'agent premier qui justifie les crimes en faisant fructifier l'argent quel qu'il soit, ce n'est pas nous qui avons décidé de leur façon d'agir. Par exemple, vous, vous avez vu que les USA ont dépassé la limite que vous leur avez imposé en dettes. Pourtant vous autorisez encore votre firme de la FED à leur prêter sans limite de l'argent que vous créez sans limite dans vos machines, et légalement. Car c'est eux qui connaissent les risques, et ce sera à eux d'assumer s'ils font marcher ce système. Les états continuent à rembourser des dettes virtuelles pour nous plaire, pourquoi arrêter ? "
- " Il y aura hélas toujours des Donnati en cette planète. Votre président est décidément doté d'un sacré culot. Lui il essaie de ne pas nous flatter. Mais c'est vos compatriotes qui ont choisit de ne pas le suivre, nous verrons comment il se débattra dans cette bataille hors de l'eau à la Obama. "

La réunion allait bientôt pouvoir commencer, tous les membres manquants s'étaient présentés.

 [ En effet, superbe image de notre ami Mathis Wink]





_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ernst Stavro Blofeld
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Inconnue
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE] Sam 15 Mar - 11:38

Une fois Kronsteen rentré à l'intérieur, on pouvait être sur que plus personne d'autre n'allait rentrer dans le complexe après lui. Tous les convives attendaient tranquillement dans les divers luxueuses salles du Piz Gloria. Kronsteen allait voir le Comte de Bleuchamp et le Dr. No; celui-ci devait prévenir Baltazar que la réunion pouvait commencer. Mais on pouvait remarquer l'absence de certains comme Neiyo, Juan Carlos ou encore Sir Edan Lawliet. L'absence de ces membres du Haut-Conseil sera dans le débat pendant la réunion, mais d'autres sujets plus aggravant seront à aborder. Le vieux comte ouvrit alors une grande porte donnant sur la salle de réunion... Une très grande salle, vaste et moderne, avec une lignée de sièges se terminant en face d'une plateforme surélevée. Dès que chaque membre fut à sa place, aucun d'eux n'avait pu ne pas remarquer l'homme assis sur son prestigieux siège face à une table de commande. C'était le N°1, ce fut la première fois qu'il se montrait en public devant ses membres. Il paraissait serein, prêt à présider sa réunion de son organisation. On ne voyait pas son visage... Personne ne faisait le malin devant le patron, ce n'était pas quelque chose à faire. Avaient-ils tous du respect pour ce mystérieux n°1 ? Non. Ils avaient "Peur" de lui ! Alors qu'il caressait tranquillement son chat blanc sur son genoux, on attendait qu'il prenne la parole pour débuter cette grande réunion du SPECTRE ! 



N°1 - Bonjour mes chers collèges, nous débuterons cette réunion par les absences... Monsieur Juan Carlos n'a pu venir à cause de son pitoyable échec lors de l'opération "Double Jeu" ! Il ne fait donc plus partie de notre organisme... Monsieur Neiyo, absent pour des causes judiciaires. Il est excusé par l'ensemble du Conseil. Monsieur Sir Edan Lawliet, absent pour cause professionnelle... Passons à l'ordre du jour... Nous débuterons avec un compte rendu des affaires diplomatiques et politiques durant ces derniers mois, je vous laisse la parole monsieur Greene. 

On pouvait sentir la mauvaise humeur du chef de l'organisation. L'échec de l'Opération "Double Jeu" qu'il considérait infaillible. En plus, l'arrestation de Neiyo ne pouvait pas le réjouir d'avantage mais celui-ci avait réussi sa mission. Heureusement pour lui... Le nouveau n°3 du SPECTRE n'avait pas beaucoup de chance cette fois-ci... Le voici le premier a être interrogé par le boss en personne. Il avait intérêt à être convainquant; ce n'est pas un simple compte rendu qu'il fait là. Il joue sa place au sein du SPECTRE ! Chaque membre de l'organisation se tournèrent en direction de l'écolo, le PDG, l'Orateur; Dominic Greene. Le petit nouveau allait donc entamer son monologue à présent, espérons pour lui que tout se passera bien...

[Pas trop d'inspiration donc je te donne la parole Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 48
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE] Dim 6 Avr - 23:40

Dés l'apparition mystérieuse et fascinante de cet homme qui ne montrait pas son visage, Greene se sentit mal à l'aise. Le chef d'une organisation aussi sombre, présenté de manière aussi sordide...cet homme devait être le Mal personnalisé. Les premières phrases suffisaient déjà à attiser une angoisse sourde que l'écologiste n'avait pas encore connu à ce jour. L'autre était si peu convivial et sa mise en scène de si mauvaise augure qu'il en aurait tourné les talons si cela n'avait pu déranger personne.

Nous débuterons avec un compte rendu des affaires diplomatiques et politiques durant ces derniers mois, je vous laisse la parole monsieur Greene. 

Oh non, ce n'était pas possible....... Tandis que l'auditoire se tournait vers lui, victime de cette mauvaise surprise, Greene tenta de dissimuler la blancheur de linge qui avait assaillit son visage; Première réunion avec le Numéro 1, absolument rien qui prévoyait qu'on l'interpelle, et les regards de tous sur lui... Le comble du malheur... Heureusement, un professionnel trouve toujours le moyen de remettre le clair dans ses idées et de s'adapter.

" Très bien monsieur Pour répondre à cette question, et  bien... je.. "

Greene s'éclaircit la gorge, cette minuscule attente était presque passée inaperçue, très bien.

" Nous constatons une situation pour l'instant stable, pour l'avenir du SPECTRE. Certes, nous avons un membre qui a des chances de révéler quelques informations, s'il cède à la torture ou autres moyens, mais notre organisation s'est déjà efforcée de flouter le plus de traces possibles qu'il pourrait fournir à des services étrangers, de cette manière les probabilités de réelle menace sont faibles. Il faut bien sûr, je pense, rester vigilants, car si des services ont pu détecter certains des nôtres.. heu.. c'est signe que qui sait, cela pourrait se reproduire..  Enfin j'admets ne pas être compétent sur cette question, d'autres à qui elle est confiée peuvent davantage le savoir que moi.

Au niveau diplomatique, nous avons eu des contacts sans incidents avec les groupes les plus prometteurs de terroristes des prochaines années : le plus puissant groupe révolutionnaire russe, qui cherche à s'emparer du pouvoir dans son pays, Djamin Idhir, le chef le plus dangereux d'Al Qaida, et le Cobra, des terroristes à la pointe de l'espionnage, impressionnants. En cas de gros ennuis, je pense qu'il est possible d'acheter leur aide en y mettant un fort prix car ils ont bien évidemment des besoins en argent illimités ; mais surtout, tant qu'ils sont puissants, ils mobilisent tant d'attention du monde entier que les indices sur le SPECTRE passent en seconde priorité. Nous avons donc tout intérêt à ne pas nous mettre un d'eux à dos, et à poursuivre les accords diplomatiques, même si de trop nombreux deals pourraient selon certains davantage nous affaiblir que nous renforcer...

En politique, les états envisagent un gros plan, d'ici le prochain G20, car suite à des trop nombreux attentats meurtriers en 2013 la panique a pris de trop grandes proportions. Le G20 se tiendra bientôt, mais nous disposons de deux contacts là bas, dont Maximilien Lane ici présent qui pourront nous transmettre tout ce qu'ils savent. S'ils améliorent la sécurité, d'un côté cela pourrait nous menacer davantage, de l'autre cela obligerait aux terroristes d'accourir davantage à nos moyens, de nombreux contrats juteux en perspective. Ce sont surtout nos clients qui auront à craindre pour eux. Heureusement, la crise désavantage beaucoup les pays, ils se préoccupent surtout de leur économie, donc leurs moyens sont limités pour le moment. Nous sommes tout de même inquiet par certains personnages publics : les présidents Borgia et Donnati, par exemple, tous deux encore fraichement élus, sont de vieux renards démagos qui sont assez.. insolents, ils n'hésitent pas à employer les moyens forts quand on les agace, quitte à se faire critiquer d'anti-démocrates. Nous devons éviter de trop attirer sur nous l'attention de ces deux là. je pense.
Je note aussi les précisions de certains de nos analystes : selon eux le terrorisme s'accroit, et devrait causer encore davantage d'incidents les années prochaines, sa puissance grandissante devient ingérable. C'est une mauvaise nouvelle pour le peuple mais une très bonne nouvelle pour nos chiffres d'affaire, d'autant que nombre de nos partenariats sont immunisés d'attaques terroristes grâce à nos accords avec différents terroristes. Mais si les états à leur tour renforcent trop leurs mesures anti-terroristes, ce sera presque une guerre civile, comme celle contre les cartels du Mexique ces dernières années, peut être faut-il donc bien y réfléchir. Quel avenir donner au terrorisme mondial ?
Voilà ce que je sais à peu près, j'espère ne rien avoir oublié..
"



Il était fort possible qu'il ai oublié d'évoquer certaines choses ou ce soit mal exprimé, mais ce baptême de la parole prise devant Bloefeld était plus que tout nécessaire et donc déjà positif.

_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE]

Revenir en haut Aller en bas

Rassemblement du Haut Conseil [SPECTRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dr. Andrew Forson, Scientifique suprême, leader suprême du haut conseil de l'AIM
» Cartographia Imperialis
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: Suisse-