Partagez|

Neiyo is your name ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 55
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Neiyo is your name ? Dim 1 Juin - 20:22

- Je suis désolé de vous le dire monsieur Mathis mais à ce rythme vous ne garderez pas le poste très longtemps !


- Monsieur le Sénateur, ces attentats ont été revendiqué par un groupe terroriste nommé N. Nous avons appréhendé le suspect et allons l'interroger. Le bâtiment de la DGSE a été évacué.


- Et vous comptez l'interroger où votre suspect ?






- Etant donné que vous êtes le suppléant à l’Élysée de feu notre président, j'ai pensé que l'Elysée était le bâtiment le plus sur de Paris.


- Vous êtes insensé, si jamais les médias apprennent ça...


- Il s'en sauront rien, l'interrogatoire sera privé, moi, vous, l'agent Bishop, je pense aussi faire venir mon technicien, Fabrice pour qu'il nous aide à savoir comment cet homme à put avoir accès à toutes nos données.


Mathis savait qu'il jouait gros. A peine était-il directeur du service que le bâtiment était attaqué.  Il avait du travail à faire avant de pouvoir réparer toutes ces erreurs de parcours. Le MI6 et la DGSE étaient la honte des services secrets mondiaux.

- Vous serez responsable des conséquences de vos actes.


- Nous n'avons pas le temps pour la conscience, le bilan est très lourd, nous sommes la risée du monde, pire que les Etats Unis le 11 Septembre...


-Un bavure de plus comme celle ci et vous savez que la DGSE sera démantelée...


- ça n'arrivera pas, le service va redevenir sous contrôle. Nous allons faire du ménage chez nos agent et trouver d'ou vient la fuite.  Je souhaite également que notre QG soit déplacé pour de bon, trop vulnérable. Le nouveau bâtiment se construisant au Havre est tout à fait apte à devenir notre base. Accès limité, loin de la ville et de la population.






- Le Triskelion n'est pas fait pour ça, il doit servir de publicité pour notre savoir faire dans les bâtiment modernes !


- Et bien justement, montrait que nous savons faire des bâtiments mieux protégé que notre QG ou Vaxuhall... Et que les terroristes ne peuvent pas nous atteindre. Il sera terminé dans une quinzaine de jours, 3 semaines si l'on fortifie sa structure externe.


- Je vais en parler au directeur de projet. La question du jour est l'interrogatoire de Neiyo. L'escorte pour l'Elysée sera prête dans 15 minutes. Prévenez Lucien que nous arrivons et qu'il se tienne prêt lui et Neiyo. Nous prenons votre technicien en route et filons au palais.



Cette journée n'était donc pas tout a fait terminé, de plus ils avaient peu de temps, Neiyo n'était pas français mais sud-coréen. Son ambassade le protégerai, il faudrait faire ça discret et éviter d'alerter des soupçons, du moins pendant l'interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


Lucien Bishop
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 37
Localisation : Sibérie, Russie
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Neiyo is your name ? Sam 7 Juin - 16:43

Un lit d'hôpital. Ce n'était pas l'endroit où il rêvait d'être, mais c'était là où, en toute logique, l'agent Lucien Bishop était censé se reposer. Au lieu de cela, il était en train de se faire rafistoler tant bien que mal dans une ambulance, aux abords de la place de la Bastille. Il s'était pourtant dit que les ambulanciers pouvaient agir ainsi lors du trajet l'emmenant dans l'un des hôpitaux Parisien. Mais l'espion savait qu'en réalité sa journée n'était pas terminée et que retirer une voiture de la place était moins de disponibilité et d'aide pour les blessés des attentats. La balle logée dans le bras de l'agent secret avait été retirée par l'un des infirmiers et son bras bandé reposait maintenant dans une atèle. Ses pansements avaient été changés, d'autres avaient été ajoutés. Il était à peine dix heures passées, et Lucien avait déjà une tête de mort-vivant.

Le convoi de voitures banalisées était parti, emmenant avec lui son précieux chargement, N, vers un lieu sécurisé. Bishop aurait aimé suivre le cortège, mais il devait se faire soigner. Or, même s'il savait que blessé il devenait inutile pour une telle mission, savoir Neiyo hors de sa vigilance ne le rassurait en aucun cas. Soudain, le téléphone de Lucien sonna (celui qu'il avait acheté plus tôt dans la matinée). Mathis en personne le convoquait... à l’Élysée. Selon le directeur de la DGSE, c'était l'endroit le plus sûr afin d'interroger le suspect. Les véhicules chargés de le transporter avaient déjà vu leur itinéraire mis à jour. Lucien devait s'y rendre au plus tôt afin de commencer l'interrogatoire dès que possible. Encore une fois, le temps leur était compté...

Bishop demanda à l'agence de lui faire parvenir une voiture, avec toutes les informations dont disposait la DGSE sur N, Maître de Lamarques et Marc-Ange Draco. Ces documents seraient les bases de l'interrogatoire du terroriste, ajoutés aux connaissances que celui-ci avaient au sujet du Cartel H, de la mort de Yu et de l'opération « Embrassade ». Lucien arriva avec une bonne vingtaine de minutes de retard. Il se présenta à l'entrée de l’Élysée où il fut conduit dans les sous-sol. Ses dossiers sous le bras, il salua René Mathis, le quartier-maître Fabrice et également le Sénateur Brave, Président par intérim. Pourquoi un politicien s'invitait ainsi à l'interrogatoire de Neiyo ? Bishop n'était pas à l'aise à l'idée d'agir sous la surveillance d'un homme représentant de l’État, qu'il ne connaissait pas et donc qui n'était pas fiable. Mathis précisa à Lucien que Neiyo était arrivé et enfermé dans une salle, menotté. Le petit groupe avait attendu l'espion pour démarrer la séance. Enfin, Lucien pourrait avoir les réponses à ses questions et peut-être en savoir plus sur l'assassinat de sa femme. Il allait pouvoir faire payer à cet homme les atrocités qu'il avait commises !

L'agent secret se tourna vers son supérieur :

- Laissez-moi l'interroger en premier. C'est à moi qu'il a voulu s'adresser, c'est certainement à moi seulement qu'il acceptera de lâcher des infos. Nous devons savoir qui il est vraiment et quelles ont été ses réelles intentions. Quelles méthodes a-t-il employé ? Et aussi, quels sont ses contacts ?

Vu l'horrible matinée que Lucien venait de vivre, il était peu probable que les autres accèdent à sa requête. Mais il devait essayer. Il devait avoir un entretien en privé avec Neiyo.

_________________
"L’information est la clef de la guerre moderne" - Général US Glenn Otis

DOSSIER BISHOP

MISSIONS EFFECTUÉES

Palme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Ernst Stavro Blofeld
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 450
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 19
Localisation : Inconnue
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Neiyo is your name ? Dim 22 Juin - 8:33

Victoire ! 
Je ne suis pas mort (enfin pas encore...), je pouvais espérer avoir atteint mon objectif malgré mon arrestation. Cela fait plusieurs jours qu'on me balade de cellule en cellule, ils ne savent pas où me mettre. L'insécurité règne tellement en France que la DGSE ne doit faire confiance à personne. Pas même à ce suppléant à l'Elysée , Robert Brave... Je pressentais un interrogatoire, mais à qui aurai je l'honneur de dialoguer. Les Services de Renseignements français doivent être content, ils ont enfin réussi à mettre la main sur un terroriste (suspecté de faire parti de l'Organisation ayant commandité l'action au Casino de Berne*). 

Je me trouvais seul à présent, assis sur une chaise dans une pièce vide. Ils me regardent, je le sais... Ils attendent le bon moment, puis... Mais ils n'obtiendront rien de moi ! Je suis fidèle à notre cause, mais si j'ai failli à ma mission... Je serais puni par la peine capitale ? Non, le n°1 me fera jamais ça, je suis trop important pour notre organisation. Je suis un élément capital, moteur, je suis indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Si je ne suis plus de ce monde, les tentacules du SPECTRE n'auront plus autant d'influence qu'avant. Et le n°1 le sait bien... 

Quelqu'un rentra dans la pièce, je ne le vis pas mais su à l'instant qu'il s'apprêtait à me faire parler...


[Petit post pour commencer le rp]
*Lire event Everything or Nothing Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Neiyo is your name ?

Revenir en haut Aller en bas

Neiyo is your name ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: France-