Partagez|

Une fin de Loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Andrea Dole/Cobra
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 192
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 36
Localisation : Dans le port de Nicosie
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Une fin de Loup... Mer 19 Mar - 17:47

ATTENTION!:
 



Andrea Dole
"COBRA"


Lundi 20 Mai 2013
06H50
Maison isolée
Thessalie, Grèce

Dans la région grecque de Thessalie, où l'on trouvait, disait-on dans les temps antiques, de puissantes sorcières, une voiture roulait à vive allure dans la nuit. Un véhicule tout-terrain au grand coffre rempli de cartons, de packs de bouteilles et d'autres choses encore. Le véhicule roulait sur une petite route abandonnée, jamais fréquentée, qui n'avait presque aucune utilité. Mais à l'approche d'une maison qui semblait, de loin, inoccupée, le conducteur fit ralentir son véhicule. Et ce conducteur, c'était Andrea Dole, le chef de l'organisation criminelle COBRA.
Un agent russe fort peu prudent avait eu le malheur d'être affecté à une mission de "retouches", comme on disait dans le milieu. Récupération ou élimination d'agents qui ont trahis ou qui ont été les auteurs d'actes peu éthique... Des agents qui font tâche sur la photo de famille. Sauf que dans le cas présent, la cible de l'agent russe était un ancien du KGB, retiré depuis plus de vingt ans. Et qui faisait désormais dans le crime organisé, dirigeant ainsi le Département "Action" de COBRA. Un homme protégé par son organisation. Une organisation qu'un jeune agent russe ne pouvait battre seul, encore moins s'il ignorait l'existence de COBRA.

Ainsi, il se trouvait désormais entre les griffes de l'organisation, et le Dole avait une forte envie de s'amuser ces temps-ci. Moins de 48 heures après la capture de Makarov, il était sur place pour mettre en pratique certaines de ses techniques "d'interrogations".


En moins de deux heures, il avait eu le temps de discuter avec Shark et Viper, encore présent dans la maison, et surtout de débarquer son matériel et de l'installer dans la cave. Il avait prévu de dormir ici pendant plusieurs jours...
Il descendit dans le sous-sol de la petite maison, composé d'une cave et de son "antichambre", d'où partait l'escalier menant au rez-de-chaussé. Sur une petite table, une petite chaîne Hi-Fi qu'il avait installé était branchée à une prise. À coté de la table, une porte menait à la cave. Lorsque Cobra entra dedans, il fut extrêmement satisfait. La cellule d'isolement était en parfait état. Il avait préparé cette maison en début d'année, pour expérimenter sa technique sur un grec, et avait décidé de ne pas modifier l'agencement de la pièce. Les murs, le sol et le plafond étaient donc recouverts de carreaux isolants, eux-même recouverts d'une épaisse toile de plastique. Un petit plafonnier projetait une lumière faiblarde dans la cave, qui n'était d'ailleurs pas chauffée.
Dole s'avança jusqu'au corps appuyé sur un mur de la pièce. Le corps nu d'un homme bâillonné, entravé aux poignets et aux chevilles par de solides cordes, la tête recouverte par une cagoule qui empêchait à l'homme de voir. Il gisait sur le coté, dans une position particulièrement inconfortable. Cela faisait plus de 30 heures qu'il dormait. Lorsqu'il se réveillerait, il crierait sûrement... D'où le bâillon. Et vu sa position, et la cagoule qui le priverait de ses sens, il aurait des vertiges, des crampes... Des courbatures... Et il aurait froid. Déstabilisation. Première grande étape. Dole alla chercher un casque audio sans-fil dans un carton situé dans l'antichambre, l'alluma, le connecta à la chaine Hi-Fi, puis le posa sur les oreilles de Makarov, en l'attachant bien solidement avec un ruban adhésif de chantier. Il revint alors dans l'antichambre, éteignit la lumière de la cave, ferma la porte à clef et enclencha la minichaine Hi-Fi... Elle lisait en boucle un morceau de dix minute de bruit blanc. Ce bruit des télévisions qui ne marchent pas. Un bruit sans variation, sans repère temporel... Un bruit poussé à fond, qui, à-travers la cagoule, allait faire vivre à Makarov un véritable enfer auditif durant plusieurs heures... Des heures éprouvantes.

Et cela, c'était sans compter la suite... Dole ne pouvait pas prévoir l'heure du réveil de son prisonnier, mais il savait qu'après plus d'une journée de sommeil, on avait parfois besoin d'évacuer certains déchets du corps... Sauf qu'il n'y avait pas de toilettes dans la pièce. Et que le prisonnier était privé de la plupart de ses sens... Il "évacuera"... Il bougera, sans savoir où aller, sans pouvoir se relever. Il aura crié pendant un certain temps avant. Mais peu importait... Il allait bouger, et la pièce ne sera alors plus très propre. Déstabilisation totale. Torture mentale. Dole décida qu'il reviendrait après que sa victime ait eu le temps de crier, d'évacuer et de se déplacer... La pièce serait à coup sûr remplie d'odeurs horribles, qui auraient déjà fait recracher le dernier repas de Makarov.   Sauf que celui-ci aurait déjà été digéré. Il y avait des chances que le russe vomissent une bonne partie de la bile présente dans son foie...

En pensant ainsi aux réactions de son prisonnier, Dole se réjouit presque... Son petit jeu avait commencé.


Bruit Blanc:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-wars-univers.xooit.com


Ivan Makarov
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 23
Localisation : Grèce
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Une fin de Loup... Sam 5 Avr - 8:44

Qu'est-ce que tu vois ? Rien.
Un même bruit, rien d'autre. Il devait rattraper et optionnellement tuer un ancien membre qui avait trahi mais comment en était-il arrivé la ? La situation semblait s'être inversé. 

Makarov souffrait et ressentait comme une sensation de vertige parcourir tout son corps mais il devait lutter. Il avait subi au moins cinq années d'entraînement intensif digne de l'Armée Rouge à Astrakhan et ne pouvait pas tomber maintenant. Ce serait probablement difficile mais en habituant son oreille à ce bruit, il pourrait essayer de dormir. Au final, ce serait une mauvaise idée car si ses tortionnaires se rendaient compte de cette parade, ils incluraient des variations dans le jeu.

Makarov resta silencieux, il devait ravaler sa colère et sa douleur et il aurait plus de chances de survivre. 
Résiste et tu survivras...

Ivan Makarov devait tout retenir pour retarder le pire des moments, que voulait-on lui faire avouer au juste ? Il se le demandait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une fin de Loup...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: Grèce-