Partagez|

Tirer la fêve [Manero]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Shadrak Galgalat
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 06/01/2014
Age : 41
Localisation : Vatican
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Tirer la fêve [Manero] Sam 11 Jan - 13:22

« Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du Diable. » (Ephésiens, Chapitre 6, Verset 11)


Une camionnette noire aux vitres teintées s'approcha du périmètre de l'entrepôt. Le véhicule circulait librement, seul sur la route. Il bifurqua rapidement afin de s'approcher de ce grand bâtiment à l'allure désaffectée. La voiture entra à l'intérieur de l'entrepôt délaissé, où l'obscurité contrastait avec la lumière de l'extérieur.

En ce froid matin de janvier, les trois agents de Jericho s'étaient rendus à Valence, en France. La principale raison de leur visite n'était pas le tourisme, mais bel et bien le commerce. Même si la section soufflait cette année ses dix bougies, elle avait toujours besoin d'équipement supplémentaire, notamment en ce qui concernait l'armement. Limité par le faible budget de cette unité clandestine, les agents secrets avaient décidé de faire appel à un malfrat suisse, réputé pour la qualité de ses marchandises et la fiabilité de ses contrats. L'homme résidait en France et il n'avait pas été difficile de le contacter. Les deux partis s'étaient donc accordés pour un point de rencontre dans un lieu neutre, loin de toute agitation. Là, ils pourront négocier tranquillement.

Les portières de la camionnettes claquèrent lorsque les trois individus en descendirent. À leur tête, Shadrak Galgalat, dit "L'Archange" était accompagné de ses deux acolytes, Sara Carboz et Josué Esposito. Tous trois affichaient un visage neutre et placide alors qu'ils avançaient vers le centre de l'entrepôt. Ils étaient exactement à l'heure déterminée lors d'un précédent échange. C'était Carboz, elle aussi suisse, qui avait recommandé ce Manero à Shadrak. Celui-ci avait cherché à savoir si elle le connaissait personnellement et si elle avait déjà eu affaire à lui lorsqu'elle était membre de la Garde Suisse. Car si tel était le cas, il était hors de question qu'elle vienne le jour de l'échange. L'identité des membres de Jericho devait rester strictement secrète et si une relation personnelle venait à découvrir la réelle identité d'un des agents, alors les deux devraient être éliminés au plus vite. Or, Sara était un bon élément et il aurait été regrettable de devoir s'en débarrasser pour une raison aussi stupide.

Une fois les informations d'usages vérifiées, Galgalat avait pris contact avec Anthony Manero. Il s'était présenté sous l'identité du Père Michel (équivalent français de  Mîkhâ'êl, son nom de code) et avait précisé qu'il n'était qu'un simple prêtre cherchant à s'équiper convenablement contre toute menace qui pourrait lui survenir. Il savait qu'avec ce genre de vendeurs, il n'était pas nécessaire de donner les détails de sa vie ni les raisons de tels achats. Aussui fantaisiste qu'elle puisse paraître, une histoire importait peu, tant que le nombre de zéros sur les billets était conséquent. Malheureusement, les possibilités d'achats de Jericho restaient assez limitées...

Le groupe clandestin recherchait en réalité à moderniser son équipement, quitte à se procurer un très faible nombre d'armes. Il lui fallait du robuste, de l'efficace. Même s'ils étaient spécialisés dans les actions discrètes, délicates et furtives, les agents pourraient à tout moment avoir à faire à de l'équipement lourd. C'est pourquoi aujourd'hui, ils voulaient acquérir de quoi tenir un petit siège. Si jamais ils devaient avoir affaire à des autorités hautement armées, alors ce genre d'armement s'avérerait nécessaire...

Les trois agents attendaient désormais que leur hôte se manifeste. Ils étaient bien évidemment venus avec de quoi se défendre si jamais les choses ne se déroulaient pas comme prévues. Mais pour quelle raison Manero chercherait-il à les rouler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tirer la fêve [Manero]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Martelly doit tirer leçon de la réalité politique
» C'est l'heure de tirer la chasse !
» Arbalète en joue, paré à tirer!
» Il vaut mieux éviter de tirer la queue d'un chat ! Et celle d'un tigre ?
» Tirer les vers du nez [ETHAN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: France-