Partagez|

Le chant du traître (Cobra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Raoul Silva
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 22
Localisation : Une île en Mer de Chine
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Le chant du traître (Cobra) Mer 21 Aoû - 7:45

Wolf Trap, Virginie.

Une musique tonitruante et aux sons désincarnés résonnaient dans la chambre étroite et nauséabonde de la maison. Elle semblait vide au premier abord mais il y avait de la lumière dans ce qui semblait être une chambre d'ados. Il était seul dans la chambre sur son ordinateur entouré de ses figurines à l'effigie de ses personnages préférés de Star Wars. 

" Rock you like a hurricane... "

La voix enrouée de l'étudiant en informatique fredonnait l'air violent des Scorpions. Il terminait le téléchargement de ses films préférés et s'apprêtait à nettoyer son disque dur. Il ne se rendit pas compte que son geste déclencha sa mort. 
Dans un vacarme atroce suivi d'un craquement sinistre, la chambre explosa et provoqua un incendie dans toute la maison. Ainsi finissait la triste vie de l'étudiant Simon Bradley, spécialiste en informatique. Pourquoi lui ? Et pourquoi cinq autres étudiants en informatiques semblant inoffensifs morts dans les mêmes circonstances aux quatre coins de l'Amérique ?

Le FBI était perplexe quand à cette affaire qu'on leur confiait.

 Vienne, Autriche.

Tout se déroulait exactement comme prévu, enfin exactement comme il l'avait prévu. Le plan était d'être toujours le plus malin dans la pièce et dans un aéroport, ce n'était pas une mince affaire car les esprits étaient nombreux. Silva s'était teint les cheveux en noir et portait une barbe de trois jours, moyen plus ou moins rusé de tromper l’œil du MI6 qui était sur sa piste alors qu'il visitait l'Europe. 

Il s'assit à un bar dans le fond la ou personne ne pourrait se mettre derrière lui et alluma son nouveau smartphone acheté sous le nom de Vincent Tellier. Il s'était débrouillé pour faire disparaître son accent hispanique quand il parlait français et cela lui permettait de passer pour un touriste. Il était à l'aéroport de Vienne exactement comme le demandait l'invitation mais il se demandait bien comment on le retrouverait. 

Il eut une pensée pour Stephanie qui devait commencer à s'enfoncer dans un bourbier relationnel avec sa hiérarchie. Elle perdrait ainsi sa place et son permis de tuer et lui la récupérerait. Il suffisait d'être patient pour qu'elle lui revienne.

Il arriva à se connecter sur les serveurs du FBI avec son smartphone et éplucha les dossiers d'enquête. Ces gars-la pataugeaient dans la semoule et paniquaient car l'affaire allait devenir publique grâce aux journalistes. Vive le monde moderne pensa Silva en fermant le smartphone et en sirotant son café. Il se demandait bien ce qu'on lui préparait maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Andrea Dole/Cobra
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 192
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 36
Localisation : Dans le port de Nicosie
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Mer 21 Aoû - 12:08



Andrea Dole
"Cobra"


Vendredi 19 Juillet
11H25
Aéroport de Vienne-Schwechat
Schwechat, Basse-Autriche, Autriche


Le monde moderne et contemporain était bien différent de celui qui existait il y a 10 ou 20 ans. Bien des choses avaient changées, dans tout les domaines. Et le terrorisme en faisait partie.
De nos jours, les armes, les influences, les idées, avaient changé. Tout cela devait être pris en compte par n'importe quelle organisation terroriste qui souhaitait se développer. COBRA ne faisait pas exception.
Oh, COBRA était déjà bien développée et ancrée dans son époque: ses idées étaient "inatteignables", elle avait de quoi déstabiliser certains pays et états, avaient des revenus confortables, notamment grâce au Diamonds Casino, et possédait un réseau de renseignement plus que respectable... Tout était parfait, à un point près: l'informatique.
En effet, le département scientifique était avant tout là pour construire des armes/gadgets, ou plus souvent des poisons et autres substances. Le coté informatique était géré par la Section Renseignements, et était très, mais alors trèèèèèèèèès peu développé. COBRA pouvait accéder aux informations du MI6 et du MI5 grâce à Falcon, mais les autres services de renseignements étaient fermés pour eux... Donc, il fallait un informaticien de talent, qui accepterait de faire partie de l'organisation. Et c'est dans les dossiers du MI6 qu'Andrea Dole découvrit le meilleur des profils souhaitables: un homme trahi par le MI6, qui avait déjà réussi à l'attaquer et qui avait toutes les connaissances en informatique nécessaires pour que COBRA soit enfin capable d'accomplir son but: Raoul Silva, de son vrai nom Tiago Rodriguez.

Il lui avait donc envoyé un mail, qu'il avait tenté de faire convaincant... Il savait convaincre, mais la parole était une meilleure arme pour lui. Il devait donc le rencontrer. Il allait jouer sur la trahison, et il était le meilleur pour ça. Il parlait avec sincérité, et cela marchait toujours. Il s'était donc déplacé en personne, en Autriche. COBRA ne pouvait pas se permettre pareille faille, et tant pis si Dole se compromettait.
Il s'était quand même légèrement "déguisé": cheveux teintes, recoiffés, tenue légèrement plus formelle que ce qu'il avait l'habitude de porter... Pas grand chose, et les membres de COBRA l'auraient reconnu immédiatement, mais le MI6 ne savait presque rien sur lui, et cela suffisait amplement pour que les Britanniques ne le reconnaissent pas.
Autre précaution, il était accompagné par 3 gardes, camouflés un peu partout, et près à intervenir au moindre problème. Dole savait bien sûr se défendre, mais il n'était pas là pour se battre. Il n'était pas armé pour combattre, mais pour convaincre.
Il fallait bien sûr retrouver ledit Silva... Plus simple qu'il ne paraissait: un homme au centre de surveillance: lorsqu'on donnait des rendez-vous, les gens allaient naturellement vers certains endroits pour rencontrer la personne avec qui ils avaient ledit rendez-vous, surtout quand il n'était pas très légal... Les cafés, bars et restaurants de l'aéroport étaient tous surveillés par des caméras de surveillances. Et plusieurs hommes non-armés de COBRA étaient placés vers les entrées de ces endroits, au cas où l'homme évitait les caméras. Bien sûr, cela ne marchait que parce que Dole savait que s'il venait, Raoul Silva viendrait ici, dans cet aéroport précis.

Ainsi, quelques minutes après que Dole soit arrivé en voiture à l'aéroport, il reçu un SMS de Falcon, qui lui indiquait l'endroit où se trouvait l'homme. Il s'y rendit, le vit, s'assit juste devant lui et engagea la conversation.

-Raoul Silva?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-wars-univers.xooit.com


Raoul Silva
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 22
Localisation : Une île en Mer de Chine
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Jeu 22 Aoû - 10:51

Il posa la tasse de café en entendant une voix et leva la tête avec un sourire Ultra Brite sur la face. Se montrer sur la défensive et méfiant ne ferait qu'attirer l'attention du gérant du bar donc il fallait absolument être discret et paraître anodin quand aux clients qui passaient et aux gens qui les entouraient. Il fallait sauver les apparences en quelque sorte.

Silva jaugea l'homme qui lui faisait face, un homme du type caucasien portant déjà la lueur de quelques années d'expérience dans son regard. Ils avaient probablement ça en commun mais ils ne pourraient pas en bavasser la. Comme on dit, les murs ont des oreilles.

- C'est bien mon nom et à qui ai-je l'honneur ?

Silva ne connaissait pas encore le nom de son interlocuteur mais une fois qu'il le connaîtrait, l'information pourrait avoir une valeur utile. Il se demandait bien ce qu'une telle personne pouvait manigancer. Il avait un plan, c'est certain, et après l'échec du meurtre de M, Silva devrait trouver un plan de secours. Il s'était trouvé un moyen de jouer un peu avec les services secrets du monde, d'ailleurs le FBI planchait toujours sur l'affaire sans y trouver de mobile apparent. Ils ne savent pas que ce n'était qu'un petite pièce du puzzle qu'ils ont sous les yeux.

- Que puis-je faire pour vous ? J'imagine que vous me contactez pour une raison bien précise même si j'imagine vaguement de quoi il retourne précisément. 

Silva avait lu le mail plusieurs fois et avait trouvé comme un certain lyrisme chez l'envoyeur. De la à le qualifier de poète, oh grand dieu non. Il avait juste une expérience avec les mots et sûrement un charisme tout naturel dans l'art de convaincre. Il y avait de l'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Andrea Dole/Cobra
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 192
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 36
Localisation : Dans le port de Nicosie
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Sam 7 Sep - 14:31

Lorsqu'il entendit son nom, l'homme assi à la table releva sa tête et lança à Dole un sourire qui semblait purement ridicule... Cependant, l'italien se garda bien de le lui faire remarquer.

- C'est bien mon nom et à qui ai-je l'honneur ?

Andrea Dole n'allait bien entendu pas donner son vrai nom à cet homme, ni à personne en qui il n'aurait pas confiance... Mais la première chose qu'il remarqua fut la langue choisie par Silva: le français. C'était parfait! Dole n'avait qu'un très léger accent italien. Et de plus, COBRA s'était renseignée: le barman ne savait pas parler français, et Dole n'avait pas entendu un mot de la langue de Molière depuis qu'il était entré dans le bar.

- Vous pouvez m'appeler Cobra. Et vous pouvez parler franchement, personne ne parle français ici.

Une fois qu'il eu dit cela, Cobra s'assit devant son interlocuteur et le détailla un peu... Ou plutôt, il se souvint de ce qu'il savait de lui: il avait été trahi par le MI6, à moins qu'il n'ait trahi... Ce n'était pas clair, ça ne l'était jamais... Mais il avait des connaissances en informatiques incroyables, et il était capable de choses que les gens n'oseraient jamais imaginer. Et c'est ce qu'il recherchait.

- Que puis-je faire pour vous ? J'imagine que vous me contactez pour une raison bien précise même si j'imagine vaguement de quoi il retourne précisément.

La raison pour laquelle il venait était simple... Mais il est vrai qu'elle pouvait laisser perplexe. il voulait employer Silva. Il n'était cependant pas stupide au point de le faire tout de suite, sur le coup... Il fallait d'abord passer un test, une épreuve.... Et oh, qu'elle était magnifique, complexe, et révélatrice du niveau de l'espagnol, si celui-ci la réussissait.

- Je cherche à établir une collaboration entre vous et moi. Pour faire plus simple, je souhaiterait que vous rejoignez mon organisation. Mais avant cela, je veux m'assurer de vos compétences, vous pouvez le comprendre. Que savez-vous du programme XKeyscore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-wars-univers.xooit.com


Raoul Silva
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 22
Localisation : Une île en Mer de Chine
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Sam 14 Sep - 7:48

Collaboration ? Il avala deux grandes gorgées de son café qui semblait avoir une insoupçonnable saveur vanillée. XKeyscore ? Quand on bossait dans l'espionnage et plus particulièrement dans le cyberterrorisme, on se devait de connaître les armes utilisées par l'ennemi pour mieux les contrecarrer. 

- C'est nos chers amis de la NSA qui ont lancé l'idée. Les ricains ont toujours eu cette obsession de tout surveiller et j'imagine que dans les années à venir, il n'y aura pas plus de liberté de recherche sur le net en Europe qu'il y en a en Chine.

Silva se renversa en arrière dans son siège et lâcha quelques mots évasivement.

- Big Brother is watching you...

Plus aucune information n'échappait aux autorités, c'était le premier pas vers l'emprisonnement de la liberté en vue de sa destruction. C'était dirigé contre le mal à la base mais il y aurait des abus un jour où l'autre, il était prêt à le parier. Il s'en foutait néanmoins car il arriverait toujours à contrecarrer le système avec des ruses et des subterfuges plus élaborés.

- Voila où nous mène la paranoïa américaine qui voit des terroristes partout. J'imagine que ça fait beaucoup de bruit et de débats maintenant que la presse en a entendu parler. Vous avez un problème avec ces messieurs de la NSA qui surveillent vos recherches sur le web ?

Il avait lâché cette dernière phrase sur un ton sarcastique en terminant son café mais la remarque n'était nullement agressive ou hostile. Il montrait qu'il avait compris le gros de la situation actuelle. Comment déplacer ses pions sur l'échiquier, c'était la question qui trottait dans la tête de chacun.
Le monde n'est qu'un grand échiquier et pourtant, le monde ne suffit pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Andrea Dole/Cobra
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 192
Date d'inscription : 22/05/2013
Age : 36
Localisation : Dans le port de Nicosie
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Jeu 24 Oct - 11:04

L'homme connu sous le faux nom de Raoul Silva avala deux grandes gorgées de café après avoir entendu les paroles du criminel italien.

- C'est nos chers amis de la NSA qui ont lancé l'idée. Les ricains ont toujours eu cette obsession de tout surveiller et j'imagine que dans les années à venir, il n'y aura pas plus de liberté de recherche sur le net en Europe qu'il y en a en Chine.


Dole, en homme particulièrement cultivé mais surtout à la débordante imagination (surtout dans le domaine de la torture), imagina le monde ultra-surveillé, à la manière chinoise... En RPC, ce n'était pas de la Censure qu'on exerçait, c'était de l'Harmonisation: tout message contre le régime, rappelant Taïwan, ou étant tout simplement contraire aux idéaux de la "Grande Nation Chinoise", était effacé alors même qu'il était écrit, avant d'avoir été posté... Et si l'on réussissait à poster, le message serait quand même détruit très rapidement, ainsi que toutes les réactions... La RPC avait minutieusement effacé du web chinois toutes traces de l'ancien régime, exilé à Taïwan...

- Big Brother is watching you...


- Big Uncle, dans le cas de XKeyScore...

- Voila où nous mène la paranoïa américaine qui voit des terroristes partout. J'imagine que ça fait beaucoup de bruit et de débats maintenant que la presse en a entendu parler. Vous avez un problème avec ces messieurs de la NSA qui surveillent vos recherches sur le web ?

- Non, nous sommes quand même assez malins pour ne pas faire de "mauvaises" recherches... Et nos bases de données sont basées dans des serveurs inaccessibles par internet: aucun accès réseau. La bonne vieille connexion filaire aide beaucoup.

Il réfléchit alors au test qu'il voulait faire passer à Silva... Un test complexe, difficile... Peut-être trop. Cobra n'était pas un grand spécialiste en informatique, et ne connaissait pas vraiment les compétences de l'espagnol... Peut-être allait-il lui demander quelque chose d'impossible... Il y avait déjà réfléchi, et il s'était accordé, avec Eagle, le N°2 de l'organisation, à laisser au pirate informatique une marge d'erreur...

Dole se coupa lui-même dans ses pensées... Il devait expliquer son plan le plus vite possible. Et il verrait bien les réactions de Rodriguez, puisque tel était son vrai nom...

- 700 serveurs dispersés dans le Monde, capable d'intercepter et de collecter toutes les activités internet de n'importe quel utilisateur sur la planète, ou presque. Code bancaires, mots de passe, historiques, messages privés, emails avec pièces jointes...
Une seule phrase peux résumer l'objectif à atteindre pour réussir le test: Détruisez XKeyScore, et ses serveurs, que cela soit de façon physique ou de façon informatique... Ou alors endommagez assez le système pour empêcher toute utilisation. J'espère que je ne vous en demande pas trop, mais vous pouvez comprendre que si vous réussissiez ce test, vous seriez immédiatement engagé et auriez, disons... ma reconnaissance éternelle. Enfin, pour quelques années, au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://star-wars-univers.xooit.com


Raoul Silva
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 92
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 22
Localisation : Une île en Mer de Chine
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra) Jeu 31 Oct - 8:58

Non, nous sommes quand même assez malins pour ne pas faire de "mauvaises" recherches... Et nos bases de données sont basées dans des serveurs inaccessibles par internet: aucun accès réseau. La bonne vieille connexion filaire aide beaucoup.

Silva restait un professionnel dans son domaine, c'était prouvé par les multiples actions qu'il avait effectué. Aucun accès réseau ? Il y a toujours un accès, c'était bien la devise du hacker de génie. Ces types la ne sont pas des amateurs mais dans le tourbillon de serveurs et de données, il est aisé de se perdre. Ce serait ennuyeux pour des gens qui se croient si organisés. 

700 serveurs dispersés dans le Monde, capable d'intercepter et de collecter toutes les activités internet de n'importe quel utilisateur sur la planète, ou presque. Code bancaires, mots de passe, historiques, messages privés, emails avec pièces jointes... 
Une seule phrase peux résumer l'objectif à atteindre pour réussir le test: Détruisez XKeyScore, et ses serveurs, que cela soit de façon physique ou de façon informatique... Ou alors endommagez assez le système pour empêcher toute utilisation. J'espère que je ne vous en demande pas trop, mais vous pouvez comprendre que si vous réussissiez ce test, vous seriez immédiatement engagé et auriez, disons... ma reconnaissance éternelle. Enfin, pour quelques années, au moins.



Silva se mit à sourire et se retint d'éclater de rire dans la pièce. Quand bien même il détruirait XKeyScore, les conséquences seraient gigantesques et ce serait la folie. Non, il ne détruirait pas XKeyScore car quand on a du talent, on se doit d'en tirer profit.


- Détruire XKeyScore, c'est enlever le piment qui fait que mon jeu est amusant.

Son sourire était large et il ingurgita le reste de son café d'un trait.

- Votre reconnaissance ? Je n'en ai rien à faire. Je ne détruirais pas XKeyScore car c'est beaucoup trop facile et en même temps, le résultat serait trop ennuyeux.

Silva se fichait bien des tests. Il faisait ce qu'il lui plaisait avant tout et préparait sa vengeance personnelle quoiqu'il arrive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Le chant du traître (Cobra)

Revenir en haut Aller en bas

Le chant du traître (Cobra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: Autriche-