Partagez|

Débat Télévisé : Présidentielles 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


PNJ MI6
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 17/10/2012
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Lun 19 Aoû - 10:47

Toute la journée fut assez tranquille pour l'animateur télé Phillipe Pujadas. Animateur du 20h que tout les français aiment et ce soir, il allait devoir présenter le Débat. Pas n'importe quel débat mais le Débat que tout les français regarderont ce soir. Après les résultats du premier tour. Les deux extrême qui ont rendez-vous pour ce Débat. On pourrait craindre le pire... Mais lui ne devait pas faire mouche, il n'avait pas le droit de donner son avis personnel ce qui est normal pour un animateur télé. 

Phillipe arriva 2h dans les studios d'enregistrement avant le direct de TF1, il n'avait pas le droit à l'erreur. La moindre petite bourde de sa part pourrait être terrible pour la carrière de cet animateur. Il rencontra les deux candidats avant le débat pour leur dire bonjour et leur expliquer le fonctionnement de l'émission mais tout cela allait être redit lors du Direct. 

Plus que quelques minutes à attendre, et puis ACTION !

- Bonsoir mesdames mesdemoiselles, messieurs pour ce grand Débat du second tour, c'est une tradition de la République très attendue. C'est un moment important de la vie démocratique. Bonsoir monsieur Donnati, bonsoir mademoiselle Martinez-Legrand. Le peuple français pourra alors ce soir, vous juger sur vos programmes mais aussi sur votre personnalité. Chacun des deux candidats auront les mêmes temps de parole [même nombre de posts à la fin du RP]. Nous avons tiré ensemble à pile ou face qui commencera l'émission, c'est donc le candidat Albert Donnati qui commencera ce Débat et la candidate Marion Martinez-Legrand qui le conclura. Tout au long de ce Débat nous parlerons de ces trois sujet : L'Economie, le Social et la Sécurité de notre pays. Maintenant je vous laisse la parole Monsieur Donnati pour aborder le premier point de ce Débat qui est l'Economie mais avant une question, comment vous sentez vous à quelques jours du deuxième tour ? 

Après un réponse du candidat Donnati, l'animateur reprit la parole :


- Mademoiselle Martinez-Legrand, vous avez le parole. Quel est votre point de vue sur l'économie française ? Et quelle solution vous apporteriez aux français ?

[Bonne chance aux deux candidats et vous criez pas trop dessus xD. Amusez vous bien Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 47
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Ven 23 Aoû - 12:13




Donnati débarqua sur scène
: pour cet évènement, il n'était pourtant pas venu en ensemble chic et hors de prix : il portait une chemise gris-bleu ciel, aux motifs en fins carreaux, néanmoins assez élégante -assez prisée dans les bourgeoisies bretonnes et provinciales- et un nœud papillon noir au milieu de son col haut ouvert. Il était assez calme, ne parlait presque que quand on l'interrogeait ; sa forte taille et sa musculature lui donnaient une impression de sorte de domination paternaliste ; sa voix, grave, haute, justifiait depuis une trentaine d'année ses rôles d'hommes sérieux ou parodiques au cinéma, mais dégageait présence et enthousiasme lorsqu'il le fallait ; enfin, quand il parlait, on détectait peu de démagogie dans son expression ou son émotion comme autrefois Sarkozy ou les Lepen, il était calme, le visage posé et sérieux, l'émotion se lisait seulement dans ses mots, ou entre ses mots. Cette description suffit : tout cela provoquait la confiance des uns et a méfiance des autres, car il pouvait paraitre sympathique et intelligent comme trop confiant et insensible. Dieu seul pouvait sans doute savoir quel était cet homme intériorisé.


"Maintenant je vous laisse la parole Monsieur Donnati pour aborder le premier point de ce Débat qui est l'Economie mais avant une question, comment vous sentez vous à quelques jours du deuxième tour ?"

Donnati prit la parole distinctement :

"Bonjour Philippe. Bien que cela soit une question personnelle, entrer dans la responsabilité présidentielle induit de dévoiler toute sa personnalité aux citoyens, et de ne rien leur dissimuler, fussent-même mes pensées. Je vais donc vous révéler que je suis d'abord très honoré : le jour où un quart des français vous confient leur avenir et leurs espoirs, c'est une responsabilité et un honneur uniques qui vous sont confiés, et c'est aussi touchant, même en nuançant tout ce qui conduit à me choisir. Je n'ai cependant pas de peur particulière quand à ma façon d'assumer peut être cette responsabilité, je sais et peut promettre à tous que j'y donnerai le meilleur de moi ; ma crainte est que ces efforts ne suffisent pas pour aider le peuple, même si je suis persuadé qu'ils sont nécéssaires. Je suis aussi particulièrement inquiet, je ne le cacherais pas, car Mademoiselle Legrand est pour moi une candidate qu'une majorité ne pourra que regretter : je ne suis pas contre eux, ils sont 25 pour 100 de notre peuple, et tout autant que les autres citoyens, ma tâche, si je suis élu, sera de les aider sans faille, car le vote peut constituer une erreur mais rarement un vrai  machiavélisme. J'aime mes compatriotes, j'aime l'homme, et je ne me pardonnerai jamais aucune erreur à son égard."

"Avant d'expliquer et justifier chacune de mes réformes économiques, je tiens cependant à clarifier certaines choses, pour chaque français, afin de les conduire à ne pas se tromper quand à moi :

ultimes rectifications et présentations:
 


"Je présente dés maintenant ma politique économique promise :





[ATTENTION, CE PROGRAMME EST LE PLUS COMPLEXE DES TROIS
Mais au pire, vous êtes en droit de lire en diagonale les propositions;) ]





-Problème de la dette.

Le premier problème de la France actuellement est la dette. La France s'est toujours prémunie de la faillite et la crise en empruntant des sommes monstrueuses ; d'où vient la crise dont on vous parle alors ? De l'endettement gigantesque de la France, Actuellement, la France consacre entre 15 et 20 pour 100 de son budget total à rembourser les dettes et intérêts. Cela ampute tant notre budget que nous sommes obligés, pour économiser, de réduire les aides sociales, les postes de fonctionnaires, de moins aider l'embauche et les entreprises, de renoncer aux plans d'aide trop vastes... et lorsqu'il y a un nouveau projet, pour le financer nous taxons davantage les classes les plus défavorisées, comme Hollande, pourtant président de gauche, qui a augmenté la TVA et donc les prix pour financer la réforme des retraites.

Le résultat n'a pourtant pas changée : la dette continu de s'élargir chaque année de 12 milliards. Et l'état s'appauvrit tant comme je l'ai expliqué, pour ce remboursement, que notre croissance chute, ainsi que nos emplois, notre compétitivité, nos salaires et notre consommation. Résultat ? Non seulement cette situation est intolérable, mais cette situation appauvrit l'état, qui a donc encore plus de mal à rembourser les dettes, et augmente encore le pourcentage du budget consacré à la dette !... Je vous ait cité le cercle vicieux : plus la France emprunte, plus elle doit rembourser, et donc moins elle gagne, et plus elle emprunte, et plus elle emprunte encore... Ma première responsabilité est d'arrêter ce massacre,

Mon premier plan de secours, sera une réforme conséquente du plan de la dette : d'arrêter l'austérité, cette même qui empoisonne a France et qui a fait faire faillite à la Grèce, comme le FMI lui même l'a admit ; nous allons continuer à emprunter autant, mais à rembourser sur un bien plus long terme : de cette manière, nous rembourserons en fait encore mieux, car nous pourrons diminuer les emprunts tout en redressant notre pays. De plus, le taux des intérêts des prêts est monstrueux : il va jusqu'à 8 pour 100 selon les marchés, soit des dizaines de milliards de trop par an ! Voyez-vous, c'est cela qui explique que pendant que état et nation s'appauvrissent, nous analysons que les banques continuent de s'enrichir de plus en plus. J'abaisserai le taux à un maximum de 4 pour 100.

Enfin, l'on parle de banques coupables de fraudes astronomiques envers la France, mais libérées de toute inquiétudes, grâce à leur influence et leurs prêts à l'état : dans une mesure expliquées ci après, je dresserais la liste des fraudes, et je sanctionnerais celles-ci en retirant notre dette ou une partie aux banques, pour crime contre l'état impuni depuis des décennies, ou une partie, selon la hauteur de la fraude. Les banques estimées les plus criminelles seront nationalisées : l'état entrera par la loi en possession de ces banques, leurs filiales et tout leur contenu. Pour la droite, je tiens à leur dire que le fondateur de telles mesures en France se nomme De Gaulle.

Comme résultats positifs j'ai calculé que le remboursement de la dette passera de 15 à 5 pour 100 dans le budget français pour une durée de 5 ans, ce qui nous permettra de nous empêcher de perdre un millier de milliards durant mon mandat : grâce à cela, la France n'aura plus aucun déficits, et n'aura plus besoin d'emprunter non plus ; L'abaissement des taux à 4 pour 100 nous épargnera de pertes de dizaines de milliards chaque année, qui seront directement consacrés aux plans contre la crise : dans le même temps la dette totale française sera diminuée d'environ 20 pour 100. Et plusieurs créanciers hors-la loi de la France seront sanctionnés. Si mes prédécesseurs poursuivent ce plan, une fois le pays en bonne santé économique, nous pourront rembourser normalement la dette, sans rechuter.


-Augmentation des budgets :


Je prévois une augmentation des budgets encore imprécise, mais qui atteindront obligatoirement la hauteur pour résoudre la crise au plus vite. Je donnerais les chiffres une fois toutes les données des ministères cumulées. Je promets d'augmenter le budget de l’Éducation Nationale, car ses résultats dégradants font de nous la risée de toute l'Europe ; celui de la santé, qui a révélé trop de failles, et tous ceux des ministères plombés par le manque de moyens que réclament les problèmes actuels : ministères du logement, emploi, marché, économies et finances, municipalités... Je maintiendrais le budget de la défense et de la culture. Seul sera diminué le budget de l’Élisée et surtout de l'immigration, qui brasse aux dernières nouvelles 200 milliards par an : ce budget sera réduit des deux-tiers. Je ne pense pas que retenir l'immigration, légale ou illégale nous handicapent tant et j'ai mes preuves, cela sera abordé dans la question sociale.


-Plans de relance :


On ne sort pas de la crise sans dépenses fortes et c'est pourquoi je fais les promesses suivantes :


Les questions financières cruciales ne doivent pas coûter à la masse des classes moyennes et populaires : elles doivent être les dernières à payer, car elles son les moins responsables et les plus vulnérables ! Je me battrai dans ce sens, pour les protéger / J'injecterai de l'argent aux entreprises contre condition cette fois bien surveillée, pour répartir cet argent uniquement dans l'embauche, la croissance de l'entreprise ou les salaires. / Pour résoudre chaque problème économique, l'état augmentera autant qu'il le faut ses dépenses sur le court, et empruntera donc autant qu'il faudra, sans rembourser sur le tôt. Cette solution n'est plus contredite, car lorsque la crise sera vaincue le PIB explosera, et en quelques années nous pourront rembourser rapidement nos créanciers dont l'attente aura été récompensée. Cette solution a été utilisée notamment par l'Argentine qui a formidablement prouvée la logique efficace de cette méthode. / Résoudre la crise par la consommation, la théorie économique de la plus grande des écoles d'économistes : les Keynésiens. Je ferais en sorte que la consommation ne baisse pas, afin que les marchés et les entreprises puissent résister et continuer à se renforcer, la pompe à argent continuer à circuler, et les défavorisés ne rien perdre. Puis qu'elle augmente, et que donc la France reprenne une croissance de l'économie dans tous les secteurs, jusqu'à ce qu'elle puisse se soigner elle même.


-Pour financer les deux ensemble précédents :


D'après les statistiques, la productivité de la France continu d'augmenter, et les riches ont dans l'ensemble gagné plus qu'ils ont perdu en l'année 2012. Mais la masse populaire, elle, est en récession, le chômage, l'endettement des ménages, l'inactivité... Il n'y a d'ailleurs pas de moralité à cela. Je partagerai donc mieux les richesses en trouvant l'argent là où il est sans limite : les impositions et taxes seront augmentées à partir de revenus d'un ménage dépassant 250 000 euros par mois, et en grimpant. Certains transactions financières et profits rocambolesques seront taxés, car les banques sont les plus grands vecteurs de richesse du monde. Les mesures capitalistes très attaquées en ces temps en Europe, comme le « parachute doré » supprimé en Suisse, seront supprimés ou imposés. Enfin j'interdirai réellement les transferts d'argent dans les paradis fiscaux, obligerait la transparence bancaire et la fin du secret bancaire, afin qu'une commission spéciale d'enquête bancaire retrouve les diverses fraudes et toutes les filiales de nos banques aux paradis fiscaux et les sanctionne. Les banques refusant durablement ces réformes seront nationalisées sans procès.

Je prévois aussi la nationalisation des secteurs clés qui ont été privatisés ces dernières décennies, et donnés lieu à des abus des nouveaux propriétaires, et qui en tant de crise ne doivent surtout pas échapper à l'état, se délocaliser ou devenir hors de contrôle : imitons certains voisins européens cette fois, les transports de France, aéroports, gares et bus seront nationalisés, et les propriétaires privés actuels seront dédommagés par une compensation financière directe, mais sans opposition possible : les transports de France rapporteront ainsi d'énormes rentrées qui lui reviennent de droit.


-Recettes alternatives ou finales, non transférées dans ces dépenses prévues :


D'après les lois de l'économie Keynésiennes, prisées par la gauche mais aussi les sociaux-démocrates, centristes gaullistes et certains partis d'extrême droite, relancer la consommation nous sauvera. Si les français moyens gagnent plus d'argent, ils vont acheter davantage, ou mettre davantage en épargne. Alors les entreprises gagneront davantage, embaucheront davantage, les crédits seront remboursés plus facilement et les banques prêteront plus généreusement aux entreprises, la compétition se relancera progressivement, les salaires et aides pourront augmenter, alors les français moyens gagneront plus d'argent et consommeront encore plus... Avec le cercle Keynésien, le pays relancera sa pompe lui même. Je ne vise pas l'utopie, mais vous rappelle que c'est ce la qui permit autrefois les 30 glorieuses. En fin de compte, la France ne sortirait pas seulement de la Crise, elle s'améliorerait, deviendrait l'exemple de toute l'Europe.


En conclusion : je n'ignore pas que ce plan économique est ambitieux. Trop pour certains. On n'a trouvé que deux gouvernements capables de tels programmes en un siècle, parait-il. Mais je ne ferais qu'un programme qui nous est promit et du depuis des décennies, un programme soumis aux vraies lois de la morale sans aucune chose, un programme motivé par la justice et l'équité. Est-ce irréalisable ? Je saurais vous donner la réponse.

_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PNJ MI6
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 17/10/2012
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Dim 25 Aoû - 9:11

MESSAGE HORS JEU :

[Bonjour tout le monde, normalement le deuxième tour devait se dérouler du 25 au 30 mais comme le débat n'est pas fini. Le Deuxième Tour sera donc lancé dès que le débat sera fini, nos deux candidats ont jusqu'au 10 Septembre maximum pour terminer ce débat. Bon jeu Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 54
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Dim 25 Aoû - 13:00

[J'ai bien peur qu'avec la rentrée ça va être juste, il y aura moins de monde sur le forum, je vais répondre aujourd'hui déjà ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 54
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Dim 25 Aoû - 13:24

- Monsieur Donnati, vous avez parler de la dette pendant une bonne partie de votre discourt, Est-ce vraiment la Dette qui empêche les français de dormir ? C'est bien beau de parler de choses que certains français ne comprenne pas toujours, ça fait peut être mieux en tant qu'homme politique, mais je crois que ce qui les préoccupe c'est de savoir s'il auront assez d'argent en fin de moi pour aller faire les course, payer leurs factures... 


Certains français n'ont pas les moyens de bien se nourrir, car les produits sont très cher... Avant 2002, une baguette de pain coûtait en moyenne 3F50, environ 50 centimes d'euro. Aujourd'hui, avec la mise en place de l'Euro, la baguette coûte en moyenne 1€. Le prix à doublé. Mais ce n'est pas que le pain, c'est tout qui a augmenté avec la mise en place de l'Euro. Les salaires sont moins importants mais les prix sont plus élevés. C'est pour ça que je compte mettre en place un projet qui vise à sortir de l'Euro sur 10 ans, et en plus long terme, de l'union européenne qui nous envoi droit dans le mur. Les pays membre de l'UE sont très différents, que ce soit écologiquement parlant, ou idéologiquement. 


Pour augmenter les salaires des français, ceux qui toucheront jusqu’à 1500 euros auront leur salaire qui sera augmenté de 200 euros net par mois grâce à une contribution sociale aux importations  qui pourrait réduire peut être certaines délocalisations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


PNJ MI6
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 17/10/2012
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Dim 25 Aoû - 13:46

Après un long discours du candidat Donnati qui expliqua son plan pour la finance de la France, Philippe laissa la parole à la candidate Martinez-Legrand. Ce fut moins long que son adversaire et moins détaillé mais clair et elle envoyait un message direct au français sans faire un long monologue. Ce qui est bien mais d'un autre côté, peut être que le peuple français aurait aimé avoir plus de détails sur le plan de la Fédération Républicaine face à la crise. Philippe se tourna vers le candidat Donnati puis prit la parole :

- Monsieur Donnati que pensez vous des propos de mademoiselle Martinez-Legrand, et pouvez vous nous en dire plus mademoiselle Martinez-Legrand sur le plan que vous engagerez face à la crise ? Quel solution apporterez vous à notre pays, aux français ?  

Après que les deux candidats eurent la parole, l'animateur la reprit pour pouvoir faire avancer enfin le débat. 

- Maintenant que chacun de vous, vous êtes exprimé sur le plan économique passons au deuxième sujet de la soirée le "Social". Si l'un de vous devient Président de la République, quelle réforme, quel changement comptez vous apporter à nos citoyens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 47
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Mar 27 Aoû - 19:18




Sans
se départir de son calme sérieux, Albert Donnati reprit :

-Si je puis commenter en quelques mots le programme économique de mademoiselle Legrand, je m'adresse donc à elle directement :

Mademoiselle Legrand, vous êtes aimable, mais sachez que pour ce qui est du prix de la baguette de pain et de tout ce qui changera pour mes concitoyens, ceci sera abordé tout de suite dans le social, car je n'aime pas me mélanger.
Mais je me permettrai également de vous corriger en 3 points :
1 - Si vous pensez que les français ne s'inquiètent que du prix de leur baguette de pain, vous les sous-estimer gravement. Je pense que les français ne sont pas si déconnectés, et les questions que les classes moyennes m'envoient concernent souvent la dette, l'avenir des marchés et l'inflation, ceux qui regardent actuellement notre débat ne s'attendent pas à du Castaldi. 2- Je peux paraitre rigoureux dans cette étude, mais il s'agit d'être fiable. Sans animosité, vous en revanche, ne consacrez même pas deux phrases à expliquer comment, pourquoi, et grâce à quoi vous financerez votre politique. C'est une démagogie impressionnante, récurrente à votre parti,
mais je pense moi que les français ont assez vus de Père Noëls défiler pour ne plus croire à  tout ce qu'on leur promet.
3 - C'était la partie économie, la fameuse partie du débat qui est incompréhensible depuis maintenant 40 ans, je ne changerai pas la tradition pour cette fois. Je vais maintenant passer à la partie sociale que tout le monde comprendra cette fois."



Cette discrète plaisanterie ferait sûrement rire quelques fans du vieil acteur, qui connaissaient son humour à froid, britannique, presque bourru. En temps normal, Donnati était bien plus jovial et extraverti, mais ce moment là ne laissait pas de place au rire.

"Françaises et français, pour ce qui est de la PARTIE SOCIALE :
Maintenant que j'ai expliqué de façon fiable et poussée grâce à quoi je trouverais l'argent, je peux promettre tout ceci :

Le SMIC sera augmenté de 60 euros pour tous. Cela permettra en plus d'augmenter la consommation et d'encourager à ne pas rester dans le chômage. Je ne réduirais ni les retraites, ni les allocations, ni les salaires. Je n'obligerais pas les chômeurs à travailler contre leur volonté, car la liberté de travailler ou ne pas travailler est essentielle et intouchable. Je créerai un Comité de Contrôle des Entreprises pour rétablir la Justice : les Entreprises qui ont licenciées des employées sous prétexte de se protéger de la crise mais qui n'ont en vérité enregistrées aucune perte l'année de ces licenciements ou l'année suivante, auront l'obligation de recréer toutes les places supprimées et de réembaucher les licenciés. Les places non remplies seront offertes aux chômeurs. Les entreprises importantes comme les multinationales qui réduisent monstrueusement les effectifs et imposent des travaux partiels indignes aux conditions de vie de leurs employés devront réembaucher et retirer une partie des heures partielles, ou en contrepartie augmenter les salaires : en bonus, le travail français sera plus quiet et les résultats donc de meilleure qualité. Les plaintes contre des entreprises pour refus d'attribution d'indemnité de licenciement ou de prime seront revues, et les coupables sanctionnés.

J'empêcherai l'augmentation des prix de l'alimentation (pain, restaurants, magasins) pendant une année pour empêcher l'inflation [augmentation des prix] de créer l'effet inverse et de réduire à néant nos progrès. J'autoriserai tout travailleur d'entre 60 et 65 de prendre sa retraite au cours de la première année puis poursuivrai la retraite normale des retraites. Pour sauver l'agriculture française, qui est monstrueusement sous-traitée, je forcerais les gros producteurs de payer à 15 pour 100 de plus les produits des fermiers, et les gros distributeurs à 10 pour 100 de plus les producteurs pour que ces derniers continuent à payer autant. J'instituerais une loi qui protègera l'argent des clients placé à la banque et qui forcera les banques qui auront "égaré" l'argent de leur client de reconnaitre lui devoir une dette.

Pour relancer nos entreprises, je créerais une mesure qui entre en accord avec celle de Mr Galfety : je retirerais des taxes importantes aux entreprises nouvelles ou en difficulté, pour résumer je donnerais de l'argent aux entreprises. Elle remplacera le bouclier fiscal de Chirac et Sarkozy par un nouveau. Cependant, pour ne pas que ces avantages ne partent que dans la poche du patron, j'imposerai une règle : je retirerai des taxes seulement APRÈS que l'argent de la direction de l'entreprise soit directement consacré à l'embauche, la croissance de l'entreprise ou les augmentations de salaires. Grâce à cela, d'un côté nos entreprises gagneront en compétitivité et l'emploi sera plus vivable : j'investirai cette réforme pour 12 milliards la première année, et augmenterai en fonction du succès l'année suivante. Enfin, je créerais une Brigade de Contrôle des Licenciements, qui repérera quiconque licencie abusivement et sanctionnera les fautifs. 

Quand aux augmentations des impôts, elles ne toucheront que les classes très aisées et les banques, j'ai traité de cela dans la partie économique. J'ajouterai que les retraites sous le seuil de pauvreté seront objet d'une augmentation, car les retraités ne sont pas des citoyens de seconde zone et contribuent et méritent eux aussi intensément !

Je donnerais aussi lieu à une intense politique d'augmentation du nombre de fonctionnaires, pour soigner les carences de ministères débordés qui ne peuvent pas donner toute l'aide dont ils ont besoin au français : l'éducation nationale, en priorité, se verra restituer tous les postes d'employés supprimés en 10 ans, car je ne suis pas le seul convaincu que le manque d'enseignant créé un recul de l'apprentissage des classes et des résultats scolaires en France. Ainsi que toutes les fonctions publiques : santé, pour éviter tout débordement inadmissible parmi les malades, fiscalité et recettes pour réduire les magouilles des contribuables qui atteignent des sommets, police car elles manquent d'effectif, justice dont la lenteur est inquiétante... Sauf les ministères qui ne sont concernés que par l'image nationale et non les besoins du peuple les plus essentiels. Cela fera encore davantage d'emplois libres d'ailleurs.

Conclusion : J'ai tout exposé, cette méthode de lutte contre la crise est d'après les observations authentiques des statistiques et selon la majorité des économistes celle qui enregistre le plus de succès dans le monde : ne pas appauvrir pour ne plus appauvrir, et mieux, relancer prospérité, compétitivité et progrès.








_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*


Dernière édition par Dominic Greene le Mar 27 Aoû - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 54
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Mar 27 Aoû - 20:49

Vous faites de très belles paroles monsieur Donnati. En vous emportant dans votre discourt, on sens que vous ne faites que du socialisme réchauffé. Ces beaux discours sont bon pour les français profitant du système... Je propose de plus réguler le droit de toucher les aides sociales. 


De même, faire en sorte de réduire l'immigration pour permettre aux français d'être plus privilégiés face à l'emploi. L'immigration à coûte en 2012 16 milliard d'euros, je compte réduire ce budget de 2 tiers et s'en servir pour alléger les charges sociales de entreprises pour éviter les délocalisations. J'aimerai rappeler que c'est dans les année 80 que le textile s'est exporter vers la Chine, et aujourd'hui l’industrie du textile est morte en France.

L'éducation est une part importante pour vous mais vous n'en avez pas parlé. Pourtant les enseignant voterons à 90% pour vous d'après les sondages, ne serait-il pas temps de leur prêter plus d'attention ? Pour ma part, je rétablirai l’apprentissage à partir de 14 ans, et permettre donc de réduire l’échec scolaire au collège. Vous seriez surpris si vous alliez dans les collèges, le nombre d'élèves qui ne veulent plus aller à l'école.


La santé, le point que personne n'aborde, est aussi importante. je compte créer un carte vitale biométrique, qui permettrait d'éviter les fraudes et réduire le déficits de la sécurité sociale. Je compte également investir le budget pour les d'aide médicale pour les étranger irrégulier dans la recherche pour la maladie d’Alzheimer, le cancer et le Sida.


Les places en crèche seront augmenté dans les communes les moins bien servies et certaines seront supprimées dans le commune qui ont plus de place que d'enfants.


Pour les agriculteurs, leur retraite minimum sera de 85% du SMIC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


PNJ MI6
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 17/10/2012
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Mer 28 Aoû - 9:13

Le présentateur devait paraître neutre devant tout les téléspectateurs français. Et pour dire vrai, il n'avait pas vraiment fait encore son choix pour qui voter. Après l'économie, le Social doit être un sujet qui touche chacun des français profondément. Les deux candidats se battaient presque en discourant devant les caméras de la chaîne de télévision. Philippe comprend mieux pourquoi ces discours sont si épiques et attendus par le peuple français. 

- Monsieur Donnati, Mademoiselle Martinez-Legrand avez vous autre chose à dire de plus sur le deuxième sujet de la soirée qui est le Social ?

Après que les deux candidats est répondu à l'animateur télé, celui-ci reprit la parole en fixant l'une des caméras devant lui.

- Si vous le voulez bien parlons à présent du troisième thème de la soirée, celui que beaucoup de français attendent avec impatience. Celui de la Sécurité de la France et de ses habitants. Depuis l'attentat du Casino Ace of Heart à Nice (Event : The Property of a Lady)  puis maintenant l'assassinat du Président de la République que comptez vous faire contre le terrorisme et autres ? Et quels seront les autres réformes concernant la sécurité de la France, qui seront mises en place ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 47
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Ven 30 Aoû - 21:30

"Et bien Philippe, je ne serais jamais à court de mot pour répondre à un adversaire, même si je lui doit mon respect. J'ai à peu près tout dit, mais je suis assez déçu par les critiques de madame Legrand, je m'attendais à quelque chose de plus cohérent, car j'avoue ne vraiment pas la comprendre.

Je reprends ses mots, selon elle je ne fais que "du socialisme réchauffé". J'aurais aimé qu'elle explique en quoi une étiquette de socialiste est nuisible ou insultante, étant donné le ton qu'elle a employée. Ensuite, je trouve cela quelque peu déplacé, car mes réformes proposées sont incontestablement du côté du peuple, si elles étaient appliquées je ne vois que du bien, je n'ai rien inventé mais choisit ce qui était le plus solidaire, humain, interventionniste et juste, je suis proche des français et ressent leurs détresses et envie ; au lieu de critiquer une appartenance à mes promesses qui m'importe peu, critiquez donc le mal qu'elles feraient si vous le trouvez. Mais je comprends encore moins le "Ces beaux discours sont bon pour les français profitant du système". Peut être parce que je pensais que vous parliez plutôt de ces millionnaires qui à l'aide du bouclier fiscal ou la non résidence au pays ne payent pas un centime en impôt, du million de français qui déplacent de l'argent non déclaré en Suisse, les chefs d'entreprises déjà replets à qui l'état verse des aides qui ne s'ajoutent jamais à la relance de leur entreprise, ou les directions d'entreprises qui licencient la moitié de leurs employés la veille de s'attribuer une indemnité supplémentaire appelée parachute doré. Si pour vous un homme touchant 1000 euros par mois et père de famille est davantage un profiteur qu'un nantis qui essaye encore de contourner le système pour s'acheter un second jet privé, je crains que nos valeurs ne soient pas les mêmes. Quand on se renseigne sur les profiteurs de l'un et l'autre camp, je trouve vos déclaration presque indécentes devant les regards de tous les français.

J'ai tout dit, et je promets aux français que les profiteurs les moins pourvus seront les derniers attaqués, les premiers étant moralement les profiteurs les plus révoltants, pas ceux qui trichent pour avoir six mois de dignité supplémentaire."



Il prononçait tous ces mots sans agressivité. Chez lui le ton était sans colère, mais ses paroles objectives ne laissaient aucune fausseté, aucune hypocrisie.  La vérité est une meilleure arme qu'une hypocrisie. Pour Mr Donnati, pourtant, le problème ne revenait pas aux français qui se laissaient embarquer facilement par la combinaison de démagogie et de langue de bois du parti opposé, cette finesse n'est pas aussi facile pour tous, mais à leurs candidats, et particulièrement cette Mademoiselle Legrand, dont l'image sympathique la rendait d'autant pus dangereuse. Qu'elle soit là par soif de pouvoir ou non, elle prenait trop à la distance la réalité des choses, l'image française par un siège de chef d'état lui semblerait plus importante que se creuser la cervelle sur les problèmes. Ou alors il se trompait et elle était très intelligente et calculatrice. Et peut être d'autant plus dangereuse.


- Si vous le voulez bien parlons à présent du troisième thème de la soirée, celui que beaucoup de français attendent avec impatience. Celui de la Sécurité de la France et de ses habitants. Depuis l'attentat du Casino Ace of Heart à Nice (Event : The Property of a Lady)  puis maintenant l'assassinat du Président de la République que comptez vous faire contre le terrorisme et autres ? Et quels seront les autres réformes concernant la sécurité de la France, qui seront mises en place ?




Albert entreprit la dernière partie :


SÉCURITÉ INTÉRIEUR ET EXTÉRIEURE



"Je pense que la sécurité des français fassent au danger est aussi essentielle que leur sécurité économique. Et le meurtre du défunt président et la prise de vigueur du crime me décident de livrer une vraie guerre politique pour rétablir le plus d'ordre et de sûreté possible. Je promets les réformes suivantes :

-J'augmenterais les effectifs et budgets des polices françaises partout où les municipalités déclarent des insuffisances, que ce soit en brigades d'enquête, de répression ou de contrôle. Je renforcerais aussi les douanes, car on ne signale que 2 pour 100 des fraudes douanières, ce qui est inadmissible.
-J'augmenterais aussi les employés de justice et les juges et flexibiliserais les horaires, car cette fonction est si débordée que les affaires de justice durent souvent des années, et peuvent retarder désastreusement les punition des grands criminels de même que cloitrer sans liberté des innocents.
-Les prisons françaises seront agrandies, je créerai 5000 places, car il est impensable que le manque de place empêche que chaque criminel purge une peine légitime.
-De même, je réformerais les règlements des prisons. Je triplerais les contrôles précis d'inspecteurs venus d'autres départements pour assurer la neutralité et les fouilles des cellules des criminels les plus dangereux seront hebdomadaires, pour décourager trafics, corruptions et délinquances dans les prisons. Pour éviter que les criminels issus d'un même groupe forment une dangereuse solidarité, je ferais en sorte qu'ils soient séparés, et pour faciliter dés leur condamnation un prisonnier sur deux sera transféré dans la prison d'une autre région.
-Le ministère de la défense poursuivra sa politique budgétaire sans aucune coupe. Nous ne sommes pas des conquérants, mais les armes de nos potentiels ennemis nous rattrapent et nous ne pouvons pas accepter trop de retard en cas de menace nationale.
-Les enquêteurs munis de preuves et qui ne s'en servent pas seront sanctionnés : il est de la responsabilité de chaque policier de faire son devoir lorsqu'il connait un dealer, un mafioso ou un collègue corrompu. Les inspections de policiers seront donc augmentés, et les effectifs si c'est nécessaire.
-Pour ce qui est de la guerre au Mali, nous sommes arrivés il y a peu à une conclusion satisfaisante : les révoltes ont été repoussées dans tout le pays, la stabilité du pays assez restituée, et les récentes élections présidentielles ont nommées le plus démocrate et populaire des candidats. Je ferais donc revenir la plupart des militaires français dans les pays à travers les six mois prochains.

-Quand à a politique extérieure, je choisirais une position forte : étant aussi citoyens de l'international, nous ne devons pas oublier notre empathie pour les souffrances de l'étranger. Plus jamais nous ne culpabiliseront d'avoir laissé un génocide, et d'avoir naïvement tenté de raisonner un ennemi en sachant qu'il ne renoncerait à rien. Si un génocide, ou des crimes contre l'humanité trop importants ont lieu dans un autre pays du monde, la France fera pression sur l'ONU pour intervenir, et si cela ne suffit pas, interviendra en urgence et sauvera le plus de victimes possibles. Nous ne nous mêlerons pas des affaires politiques d'autres pays, ne réglerons pas des conflits qui ne nous regarderont, mais nous sauveront tous les civils et les innocents des massacres, comme une armée humanitaire, et assureront leur transfert à l'étranger ou dans des camps français inattaquables. 
Les contingents français évacués du Mali nous laisseront la place pour intervenir dans un pays à la fois. Les pays qui ne nous suivront pas pourront accepter de financer cette opération pour qu'elle ne nous déborde pas.
-Quand à la mort d'Hollande, je m'entretiendrais dés les premiers jours face au directeur de la DGSE et exigerait tous les rapports, car nos présidents à venir sont menacés et ont droit à tout savoir.
-Pour la politique diplomatique étrangère enfin, je me rapprocherait des pays du tiers monde et d'Amérique du Sud, mais éviterait tous les dictateurs et promets de n'en voir aucun. Nos relations diplomatique avec la Chine dictatoriale seront coupées, et leurs importations fortement diminuées afin d'aider les autres marchés étrangers et français qu'elle empêche de se développer.

-La France fera tout pour reprendre l'autorité de l'UE à égalité avec l'Allemagne, et j'userais de tout ce que je peux pour que l'Allemagne, qui la joue solo au désespoir de toute l'Europe, change sa politique européenne sans condition !



Maintenant, vous savez tout. Je laisse mon tour à mademoiselle Legrand maintenant."

_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 54
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Mer 4 Sep - 19:21





Cela est nuisible car le socialisme est nuisible pour la France. Il est en vrai qu'en un an nous n'avons pas eu l'occasion de voir comment la France s’enfonçait, mais c'était le chemin emprunté sans aucun doute. 


Il est vrai qu'il faut lutter contre l'exil fiscal, et c'est pour cela qu'il faut fermer nos frontières, autant aux personnes qu'aux biens, les banques s'enrichissent non-stop depuis des année, les banque françaises n'ont jamais été en crise depuis un moment.






Pour ce qui est de la sécurité, je prendrais le cas de Nice plus tard. J'aimerai parler du cas de Marseille. Il faut aider la police. Les agent de police ont peur d'aller dans les quartiers ou le danger règne et engager plus de policiers ne changera rien. Il faut faire participer l'armée au opération de police.


Je compte également créer une peine pour les jeunes délinquant de 15 à 20 ans, qui leur obligerait d'effectuer un service militaire de minimum 6 mois et pouvant durer 2 ans. Cela permettrait d'éviter d'avoir des prisons moins surchargées et également sensibiliser les jeunes à la discipline.


Pour en revenir à l'incident de Nice. Cela prouve le danger que représente l'ouverture de nos frontières dans toute l'Europe. Nous pouvons faire passer des produits illicites mais également des armes et des explosifs. C'est un danger permanent qui règne. Il faut également lutter contre les attentats islamistes, je rappelle que l'attentat du Casino n'a pas été revendiqué. 


Pour continuer sur la surcharge des prisons, je compte restaurer une peine de mort avec un contrôle très précis. Les crimes contre l'humanité, et les viols avec preuves irréfutables conduiront directement à la peine de mort. De même que le meurtre d'enfant, à condition que les preuves soit importantes pour éviter toute erreur de justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


PNJ MI6
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 17/10/2012
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Sam 7 Sep - 15:21

Le Grand Débat s'approche alors de sa fin et bientôt les français devront prendre leur décision. Qui sera le nouveau président de la République ? Le présentateur ne savait bien sur pas mais suivait le Débat avec une grande attention. La politique n'était pas son domaine de prédilection mais il aimait son pays, et se devait de prendre la bonne décision pour l'avenir de la France.

- Merci monsieur Donnati et mademoiselle Martinez-Legrand pour avoir exposé devant les français votre avis sur les 3 sujets de la soirée. Ce fut un réel plaisir de vous recevoir sur notre plateau télé. Je remercie aussi les partenaires de la chaîne, qui sans eux, ce Débat n'aurait pas eu lieu. Alors une dernière chose à dire monsieur Donnati puis ce sera à mademoiselle Martinez-Legrand de conclure le débat. Merci à tout les téléspectateurs d'avoir suivi ce Grand Débat. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Dominic Greene
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 201
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 47
Localisation : Variante
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Lun 9 Sep - 15:20

"Je pense avoir bien résumé mes intentions.

Je suis solidaire, je ressens immensément la détresse des français, puisque j'en fais partie depuis toujours, et mon désir premier en prenant la fonction présidentielle est de soulager leurs maux et de les représenter, de mon mieux. Mes intentions viennent d'un cri du coeur.

Ma concurrente aussi semble répondre à un cri du coeur, mais moi j'appliquerais ce cri du coeur avec le plus de calculs, d'exigence, de rationnalité, et de prudence ce programme, de façon à ne pas me tromper. Mademoiselle Legrand, elle, je suis navré de le dire devant vous tous présents, veut répondre à son cri du coeur avec les plus bas instincts humains, avec la violence et l'empressement. Punir un crime de la peine de mort, c'est se rabaisser à l'autre en devenant assassin, c'est tuer par vengeance ; exécuter les violeurs est tout aussi irraisonné, puisque selon le contexte, tandis que des violeurs s'en tireront sans aucune peine à la suite d'un non lieu ou d'une circonstance atténuante, d'autres à côté passeront à la guillotine. Descendre au meurtre d'un être humain, c'est indigne d'une société des lumières et de la connaissance de l'homme.

Je suis plutôt d'accord avec Victor Hugo, qui déclara que la violence d'une société ne fait qu'engendrer la violence, et que nous ne devons pas punir pour nous venger, mais corriger pour améliorer."

_________________
----

*-En Libéralisme, notre notion induit la liberté de s'enrichir et d'entreprendre comme fondamentale, mais aussi que toute personne soit responsable de ce qu'elle fait de ses libertés, y comprit le chef d'entreprise ruiné qui n'a pas prêté su pousser l'audace et le chômeur qui n'a pas su donner assez de lui même pour conserver son travail ou en retrouver un autre -*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


René Mathis
T'as vue? C'est mon nom
avatar
Messages : 247
Date d'inscription : 21/11/2012
Age : 54
Localisation : Siège de la DGSE a Paris, ou dans ma villa à Biarritz
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013 Lun 9 Sep - 17:26

J'espère que les français auront compris le message que nous avons souhaitez faire passer. Malgré qu'il soit différent, chacun de nous avons des idées qui diverges mais sur certains domaines les avis sont les mêmes. Sachez également qu'avec moi il y aura une amnistie présidentielle comme il est de coutume. 
J'aimerai également ajouter que j'essaierai de construire mon gouvernement avec des personnalités de différentes idées politiques, étant donné que comme vous le savez je n'ai pas toujours suivi les idée de mon parti. 
Merci à tous les téléspectateurs, à monsieur Donnati et à monsieur Pujadas de m'avoir écouté durant ce débat. Rendez-vous dans les urnes.


Marion Martinez Legrand se leva de son siège et alla serrer la main à Albert Donnati.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jamesbond007.vraiforum.com/index.php


Contenu sponsorisé
T'as vue? C'est mon nom
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -





MessageSujet: Re: Débat Télévisé : Présidentielles 2013

Revenir en haut Aller en bas

Débat Télévisé : Présidentielles 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haïti : Élections présidentielles à la pointe du fusil
» Classement : Saison 2012-2013 (avant shootout)
» REPECHAGE 2013
» CALGARY 2013
» NEW YORK RANGERS 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde ne suffit pas :: Europe :: France-